FilmsActu.com


Or Noir

Notre avis
4 10

Après le majestueux gadin Minor, Jean-Jacques Annaud nous revient avec une de ces fresques historiques dont il a le secret. En tournant Or noir et en racontant par là-même comment sont nés les Emirats Arabe Unis, Annaud souhaitait certainement renouer avec quelques-uns de ses succès d'antan, Stalingrad et Sept ans au Tibet pour ne citer que ceux-là. Une démarche loin d'être blâmable, tant il est vrai que le réalisateur de L'Ours excelle dans ce domaine. Sauf que voilà, Or noir s'avère au final très cliché et trop rarement épique, un comble pour un film d'aventure. Pire, jamais il ne délivrera la dose minimale de frisson et d'exotisme pour pouvoir prétendre à être autre chose qu'une belle vitrine pour les pays de la péninsule. Et encore : David Lean filmait vachement mieux le désert … Découvrez ci-dessous notre critique d'Or Noir de Jean-Jacques Annaud.


Or Noir : critique
OR NOIR : CRITIQUE

Essayons de mettre de côté le fait qu’Or Noir ait été financé par un fond Quatari. Si nous étions mauvaises langues, nous pourrions tirer la conclusion que ces derniers, désireux de continuer la promotion de leur pays en Occident, se sont payé un film grand public pour raconter au monde entier les fondations de leur (très) jeune histoire. Après le PSG et la Coupe du monde de Football, Jean-Jacques Annaud ?  Ne soyons pas médisant : il y avait, dans le projet Or Noir, matière à faire un beau et grand film d’aventure. Tous les ingrédients étaient présents : un lieu exotique, un protagoniste central entraîné dans une quête initiatique qui l’amènera à se révéler après avoir passé sa vie prisonnier entre deux figures patriarcales fortes, un background politique pas inintéressant et faisant écho à des problématiques actuelles … bref, Or Noir, c’eût pu être une sorte de Kingdom of Heaven version début du 20ème siècle, avec le pétrole à la place de Jérusalem.

 

Or Noir : critique

 

Sauf que voilà, si l’on ne tirera pas à boulets rouges sur le classicisme exacerbé (et légèrement pompeux) du script d’Or Noir, on aura en revanche beaucoup à redire sur ce qui est de son traitement. Passe encore que toutes les figures imposées du genre soient une à une soumises au spectateur de manière balourdes, comme autant de croix sur un cahier des charges. Passe encore le cabotinage d’Antonio Banderas, qui joue un émir arabe avec un accent espagnol (allez savoir pourquoi, dans Le 13ème guerrier, ça passait, mais pas là). Passent même encore la musique insupportable de James Horner - qui tente vainement de faire du Maurice Jarre – et les dialogues insipides qui nous assènent le message du film à grand coup de massue. En revanche, on se permettra de faire la fine bouche en constatant que cette "grande fresque épique" se montrera franchement avare en séquences de bravoures puisque nous aurons à peine trois petites scènes de bataille (expédiées en 2 minutes) à se mettre sous la dent. Rageant, surtout lorsqu’on sait à quel point Annaud sait se débrouiller pour faire monter la tension dans ce genre de situations (remember Stalingrad).

 

Or Noir : critique

 

Dès lors, que retenir de positif de cet Or Noir ? A la rigueur, les performances très convaincantes de Tahar Rahim et de Mark Strong. Quelques belles images du désert, quoique largement moins pêchues que celles tournées il y a 50 ans par David Lean. Et deux ou trois séquences qui nous donnent un panorama éclairé sur les différentes interprétations du Coran par les musulmans - des séquences qui ne sont pas sans rappeler les joutes verbales entre Sean Connery et F. Murray Abraham dans Le nom de la Rose. Mais au-delà de ça, Or Noir ne restera à nos yeux qu’un film très mineur dans la carrière d’Annaud, un film d’aventure un peu mou qui ne contentera certainement pas les amateurs de grandes épopées historiques.



Par


À voir aussi
Intouchables
Sa Majesté Minor - Blu-Ray
Interview de Jean-Jacques Annaud
Un Prophète

Or Noir

Les dernières news
Wolf Totem : Jean-Jacques Annaud danse avec les loups ...
Premières infos sur le nouveau film du réalisateur du Nom de la Rose !

Jean-Jacques Annaud est un homme passionnant !
Revivez sa master-class en intégralité en vidéo

Jean-Jacques Annaud : "C'est une décision insupportable..."
Le réalisateur est indigné par les Oscars

Vidéos à ne pas manquer

Newsletter FilmsActu


Depuis 2007, FilmsActu couvre l'actualité des films et séries au cinéma, à la TV et sur toutes les plateformes.
Critiques, trailers, bandes-annonces, sorties vidéo, streaming...

Filmsactu est édité par Webedia
Réalisation Vitalyn

© 2007-2022  Tous droits réservés. Reproduction interdite sans autorisation.