FilmsActu.com



Dossier : 2013, l'année de la science fiction au cinéma !

Dossier : 2013, l'année de la science fiction au cinéma

On vous le répète depuis des mois et des mois : si vous n'aimez pas la science-fiction, n'allez pas au cinéma en 2013 ! En effet, il semblerait que les studios hollywoodiens se soient donné le mot pour sortir un ou plusieurs gros films de SF dans les douze mois à venir. Du coup, nous nous sommes dit qu'un petit tour d'horizon des quelques immanquables de l'année s'imposait …

 

En France, les réalisateurs ne connaissent hélas que trop bien la rengaine. "La science-fiction ? Mais mon pauvre ami, ça n'intéresse pas les gens" peut-on souvent entendre dans la bouche de producteurs/financiers/décideurs hexagonaux qui visiblement savent mieux que les gens ce que le gens veulent. Conséquence  de cette frilosité (paresse ?) : impossible de consommer de la SF "Made in France" au cinéma. C'est d'Arnaud Montebourg  qui va tirer la tronche. Faute d'offre locale, le cinéphile français est donc "obligé" d'aller taper dans le rayon "importations" pour nourrir ses envies d'espace infini, d'invasions extra-terrestres et de futur apocalyptique. Et là, heureusement, il y a du choix. Surtout du côté d'Hollywood, où visiblement la SF "intéresse les gens" puisque ces dernières années, ce genre semble être clairement revenu dans les petits papiers des studios.

 

Dossier : 2013, l'année de la science fiction au cinéma ?

En témoignent les sorties récentes de Battleship, John Carter, Hunger Games, Prometheus, Star Trek, Tron 2, Source Code, Time Out et on en passe … Et la mode est loin de disparaître, puisque l'année prochaine sortira au moins une petite vingtaine de films, franchisés ou originaux, réalisés par des metteurs en scène confirmés ou débutants, mais qui aborderont tous la SF sous un angle différent et, on le souhaite, réussi. Un peu comme le fût l'été 1982 à son époque ... Petit tour d'horizon, varié à défaut d'être exhaustif, de ce que 2013 proposera aux fans de films de science-fiction.

 

Dossier : 2013, l année de la science fiction au cinéma

CLOUD ATLAS des Wachowski et Tom Tykwer (le 13 mars)

En deux mots : Risques de précipitations dans vos mouchoirs.

Le synopsis : Un voyageur traverse l'Océan Pacifique en 1849, un musicien déshérité mène une vie précaire en Grande-Bretagne durant l'entre-deux-guerres, un journaliste suit un gouverneur de Californie nommé Reagan, un éditeur doit fuir ses créanciers mafieux, un dîner génétiquement servi dans le couloir de la mort et Zachary, jeune habitant du Pacifique, témoignant du crépuscule de la civilisation et de la science...

Pourquoi on l'attend : Parce que le roman est magnifique et parce que la bande annonce laisse présager d'une œuvre à la narration ambitieuse. Dommage que ce film soit condamné au box-office

 

 

OBLIVION de Joseph Kosinski (le 10 avril)

En deux mots : Tom Cruise en mode Gears of War.

Le synopsis : En 2145, Jack Harper est l'un des deniers réparateurs de drones à travailler sur Terre. Il fait partie d'une opération massive qui consiste à extraire des ressources vitales du sol, après des décennies de guerre contre menace terrifiante connue sous le nom de "Scavs". La mission de Jack est presque terminée lorsqu'il sauve la vie d'une belle inconnue dans un vaisseau spatial accidenté. Son arrivée déclenche une chaîne d'événements qui va obliger Jack  à remettre en question tout ce qu'il sait, et qui va mettre le destin de l'humanité entre ses mains.

Pourquoi on l'attend : Parce que Tom Cruise fait rarement de mauvais films et que les deux dernières fois qu'il s'est frotté à la SF, ça a donné Minority Report et La Guerre des Mondes. Comment ça Joseph Kosinski n'est pas Steven Spielberg ?

 

 

LES ÂMES VAGABONDES d'Andrew Niccol (le 17 avril)

En deux mots : Twilight chez les extra-terrestres. Ou les extra-terrestres chez Twilight.

Le synopsis : La Terre est envahie. L’humanité est en danger. Nos corps restent les mêmes, mais nos esprits sont contrôlés. Melanie Stryder vient d’être capturée. Elle refuse cependant de laisser place à l’être qui tente de la posséder. Quelque part, caché dans le désert, se trouve un homme qu’elle ne peut pas oublier. L’amour pourra-t-il la sauver ?

Pourquoi on l'attend : Bon, OK, c'est tiré d'un bouquin de Stephenie "Twilight" Meyers. Mais rappelons-nous qu'avant de décevoir avec Time Out, Andrew Niccol avait réalisé l'un des meilleurs films de SF de ces 20 dernières années : Bienvenue à Gattaca.

 

 

UPSIDE DOWN de Juan Diego Solanas (le 1er mai)

En deux mots : Une histoire d'amour qui met la tête à l'envers.

Le synopsis : Dans un univers extraordinaire, vit un jeune homme ordinaire. Adam, qui tente de joindre les deux bouts dans un monde détruit par la guerre. Tout en luttant pour avancer dans la vie, il est hanté par le souvenir d’une belle jeune fille venant d’un monde d’abondance. Elle s’appelle Eden. Dans cet univers, son monde se trouve juste au-dessus de celui d’Adam - si près que lorsqu’il regarde vers le ciel, il peut voir ses villes étincelantes et ses champs fleuris. Mais cette proximité est trompeuse, l’entrée dans son monde est strictement interdite et la gravité de la planète d’Eden rend toute tentative extrêmement périlleuse.

Pourquoi on l'attend : Parce que la dernière fois qu'on a vu Jim Sturgess dans une romance, c'était dans Un jour, et qu'on en pleure encore. Et parce que le pitch est l'un des plus originaux de l'année.

 

 

AFTER EARTH de M. Night Shyamalan (le 5 juin)

En deux mots : Allo fiston, bobo …

Le synopsis : Mille ans après un cataclysme qui a poussé les humains à s'enfuir de la Terre, Nova Prime est devenue le nouveau berceau de l'humanité. De retour sur cette planète après une très longue mission, le légendaire Général Cypher Raige est bien décidé à vivre en bon père de famille et à s'occuper de son fils de 13 ans, Kitai, qu'il ne connaît presque pas. Alors que Cypher voyage avec son fils, leur vaisseau est endommagé par une pluie d'astéroïdes. Ils n'ont comme seule option que de s'écraser sur la dangereuse planète Terre. Alors que Cypher est grièvement blessé dans son cockpit, Kitai doit partir en terrain hostile pour récupérer leur balise de sauvetage. Tout sa vie, Kitai a voulu être un soldat comme son père. Aujourd'hui, il en a la possibilité.

Pourquoi on l'attend : Comme Tom Cruise, Will Smith se plante rarement dans le choix de ses projets. Reste l'énigme Shyamalan. Avec lui, c'est un peu comme avec Tim Burton et Robert Rodriguez : on aime bien se rappeler qu'à une époque, il faisait des très bons films. Donc si After Earth parvient à exploiter pleinement tout le potentiel de son pitch et de son univers, on aura certainement droit à une grande et belle oeuvre de SF. Si tel n'est pas le cas, la déception sera vraiment de taille. Forcément, avec les surdoués, on est plus exigeant...

 

 

STAR TREK : INTO DARKNESS de JJ Abrams (le 12 juin)

En deux mots : Kirk a (toujours) du flare.

Le synopsis : Le Capitaine James T.Kirk et son second Spock tentent d'arrêter le responsable d'actes terroristes au sein de Starfleet. Dans un monde en guerre, l’amour sera menacé, des amitiés seront brisées et des sacrifices devront être faits au sein de l'équipage de l'USS Enterprise...

Pourquoi on l'attend : Parce que malgré quelques gros défauts, le premier opus avait été une bonne surprise. Et parce que Benedict Cumberbatch (aka Sherlock, aka Q, aka Smaug) va jouer un super vilain dont on espère qu'il nous fera oublier le pathétique Eric Bana. Prêts pour le Festival de Khan ?

 

 

DARK SKIES de Scott Charles Stewart (26 juin)

En deux mots : Keri Russell contre les extra-terrestres.

Le synopsis : Les parents d'un enfant de 6 ans se rendent compte que celui-ci a été "marqué" par des extra-terrestres pour un futur enlèvement.

Pourquoi on l'attend : Pour Keri Russell, bien sûr. Mais aussi parce tout n'était pas à jeter dans Legion et Priest, les deux précédents films de Scott Charles Stewart.

 


PACIFC RIM de Guillermo Del Toro (le 17 juillet)

En deux mots : Go, Go Power Rangers !

Le synopsis : Pour combattre les Kaijus, des créatures monstrueuses sorties du fond des mers, un nouveau genre d’arme a été conçu : des robots géants, appelés les Jaegers, qui sont contrôlés en simultané par deux pilotes dont les esprits sont reliés par un pont neurologique. À la veille de la défaite, les forces qui défendent l’humanité n’ont pas d’autre choix que de se tourner vers deux héros improbables : un ancien pilote fini et une recrue qui n’est jamais allée sur le terrain…

Pourquoi on l'attend : Des robots, des monstres géants, Guillermo Del Toro, Idris Elba. A-t-on vraiment besoin de développer ?

 

 

ELYSIUM de Neil Blomkamp (le 14 août)

En deux mots : Après la lutte des classes, la guerre des classes.

Le synopsis : En l’an 2159, deux classes sociales subsistent : les très riches qui vivent dans une station spatiale (Elysium) et les autres, qui vivent sur une planète Terre surpeuplée et ruinée, où les soins médicaux manquent cruellement. La seule personne qui ait la chance d’instaurer l’égalité entre ces deux mondes polarisés est Max, un homme ordinaire qui doit désespérément se rendre à Elysium. Avec sa vie mise en jeu, il accepte à contrecœur une mission dangereuse. S'il la réussie, en plus de préserver sa vie, il pourra sauver celle des millions de gens sur la Terre.

Pourquoi on l'attend : Parce qu'on a hâte de voir ce que le réalisateur de District 9, qui était déjà un film de SF "social" traitant des inégalités entre les classes, pourra faire avec 120 millions de dollars et un casting de stars (Matt Damon, Jodie Foster, Sharlto Copley, Alice Braga, Diego Luna, Wagner Moura et William Fichtner)

 

 

RIDDICK : DEAD MAN STALKING de David Twohy (18 septembre 2013)

En deux mots : Conan dans l'espace.

Le synopsis : Riddick, l'homme le plus recherché de la galaxie, est laissé pour mort sur une planète inconnue. Il devra faire face à des ‘trisons' (des bisons à trois pattes) et des ‘démons boueux'. Il est aussi poursuivi par deux équipes de chasseurs de primes, l'une d'entre elles étant équipée de motos volantes.

Pourquoi on l'attend : Parce qu'on l'a trop attendu …

 

 

THE WORLD'S END d'Edgar Wright (le 25 septembre)

En deux mots : Après Shaun of the Dead et Hot Fuzz …

Le synopsis : 20 ans après avoir achevé une épique tournée des bars, cinq amis d'enfance se retrouvent quand l'un d'entre eux se met en tête de recommencer ce marathon de la boisson. Ils sont tous convaincus de replonger par leur pote Gary King, un quarantenaire ayant du mal à décrocher de son adolescence, qui les entraîne dans leur ville natale pour tenter d'atteindre à nouveau le légendaire bar : The World's End. Alors qu'ils essayent de réconcilier passé et présent, ils réalisent que la vraie lutte est celle du futur, pas le leur, mais celui de l'humanité. Atteindre The World's End sera le dernier de leur soucis.

Pourquoi on l'attend : "Regardez sur Wikipedia et cherchez des infos sur John Christopher et John Wyndham" nous disait Edgar Wright au sujet des influences de son film, qui marquera la conclusion de sa Cornetto Trilogy. Nous, ça nous suffit. Si vous ne voyez pas qui sont ces hommes … et bien cherchez sur Wikipedia !

 

 

GRAVITY d'Alfonso Cuaron (23 octobre 2013)

En deux mots : 2001, Metropolis, Blade Runner, Avatar ... Gravity.

Le synopsis : L'astronaute Ryan, seule survivante d'une mission spatiale destinée à réparer le télescope Hubble tente de retourner sur Terre avec l'aide de Matt, chef de la station spatiale internationale...

Pourquoi on l'attend : Il y a quelques mois, un espion du site AICN assistait à une projection privée du film, bien entendu non finalisé. Quelques heures plus tard, il écrivait : "Gravity ne marque pas seulement une nouvelle étape. Il est plusieurs étapes après la prochaine étape ! A côté, on dirait qu'Avatar est sorti en 1927, juste après Le Chanteur de Jazz". Clairement LE film de SF qu'on attend le plus l'année prochaine … en espérant qu'il sorte bien l'année prochaine.

 

 

ABOUT TIME de Richard Curtis (le 6 novembre)

En deux mots : The Pitch That Rocked

Le synopsis : Un jeune homme qui peut voyager dans le temps va découvrir que son pouvoir est inutile face aux épreuves de la vie.

Pourquoi on l'attend : Richard Curtis qui fait de la SF. On veut voir ça ! Et puis Rachel McAdams quoi ...


 

 

LA STRATEGIE ENDER de Gavin Hood (6 novembre)

En deux mots : Pacific Rim version light.

Le synopsis : Dans un futur proche, une race extraterrestre hostile (les Formics) ont attaqué la Terre. Et sans les exploits légendaires du Commandant de la Flotte Internationale, Mazer Rackham, notre planète aurait été détruite. En prévision de la prochaine attaque, le très estimé Colonel Graff et le Tribunal Militaire International se mettent à former les meilleurs jeunes enfants du monde pour trouver le "nouveau Mazer". Ender Wiggin, un garçon timide, mais stratégiquement brillant est sorti de son école pour rejoindre l'élite. En arrivant à l'école de combat, Ender se distingue en devenant rapidement et facilement un fin stratège. Graff nomme alors Ender à la tête de l'armée de grands espoirs, ce qui entraîne sa promotion à l'école de commandement. Une fois là, il est formé par Mazer Rackham lui-même, pour mener ses compagnons d'armes dans une bataille épique qui décidera de l'avenir de la Terre et de la race humaine.

Pourquoi on l'attend : Bon, vu comme ça, c'est vrai que La Stratégie Ender n'est pas forcément le film qui nous met le plus l'eau à la bouche dans cette liste. Mais voyons le bon côté des choses : les bouquins d'Orson Scott sont très sympas, Gavin Hood est revanchard après son Wolverine tout raté, Harrison Ford et Ben Kingsley sont de la partie et le très bon Asa Butterfield (Hugo dand Hugo Cabret) est en tête d'affiche.

 

 

 

HUNGER GAMES 2 : L'EMBRASEMENT de Francis Lawrence (27 novembre)

En deux mots : Battle Royale II Requiem

Le synopsis : Après les premiers Hunger Games, Katniss est devenue le symbole de la rébellion. Le peuple de Panem est impatient de la retrouver pour la grande Tournée de la victoire. Mais Katniss va devoir prouver au Capitole et au Président Snow que ses sentiments envers Peeta étaient sincères afin de sauver ceux qu’elle aime…

Pourquoi on l'attend : Muscle ton jeu Katniss ! On espère de ce second épisode qu'il nous offre un peu plus de spectacle que le premier opus. Bonne nouvelle : les producteurs de la franchise semblent du même avis que nous, sinon ils n'auraient pas mis Francis "Je suis une légende" Lawrence aux manettes …

 

 

EUROPA REPORT de Sebastian Cordero (sans date)

En deux mots : Entre Apollo 18 et Sunshine.

Le synopsis : L'aventure de six astronautes internationaux partis sur la quatrième lune de Jupiter pour trouver un signe de vie extraterrestre.

Pourquoi on l'attend : Tout simplement parce que son premier teaser, très mystérieux, nous aura drôlement intrigué.

 

 

BRANDED d'Aleksandr Dulerayn (sans date)

En deux mots : Dystopie mon amour …

Le synopsis : Dans un futur proche, les grandes corporations ont pris le pouvoir et maintiennent la population dans un monde d'illusion. Un homme va tenter de faire éclater la vérité...

Pourquoi on l'attend : Branded est un film russe. Donc il y a de fortes chances pour qu'il parte dans tous les sens et qu'il n'exploite pas forcément toutes les belles promesses de son scénario, NightWatch stylez. Mais Dieu que ça a l'air original !  

 


Suivez l'actu cinéma en temps réel sur Twitter, Facebook & Youtube !

Par Réagir


À voir aussi
4 Superman Man Of Steel : la nouvelle bande annonce en VF
2 TOP 5 : les bandes-annonces les plus vues en 2012

Derniers commentaires
>> Soyez le premier à donner votre avis


Gagnez du temps et des points de réputation :


*




Pacific Rim

Les dernières news

Vidéos à ne pas manquer

Newsletter FilmsActu


Films Actu - Toute l'actualité du film : Cinéma, DVD, Blu-Ray et Série TV. Critique de films, trailer, bande annonce, sorties vidéo, streaming & fonds d'écran

 © 2007-2021 Filmsactu .com. Tous droits réservés. Reproduction interdite sans autorisation.

Réalisation Vitalyn

Filmsactu.com est édité par Mixicom, société du groupe Webedia.