FilmsActu.com



Brooklyn Affairs : "Martin Scorsese a en partie raison" Edward Norton

Trop rare au cinéma, Edward Norton est de retour avec le neo-polar Brooklyn Affairs (au cinéma le 4 décembre) qu'il réalise, produit, écrit et dans lequel il incarne le rôle principal.

Fight Club

L'acteur de Fight Club, American History X ou encore La 25éme Heure est Lionel Essrog, un détective atteint du syndrome de Tourette dans le New-York des années 50. Concrètement chacune de ses phrases est ponctuée de grossièretés ou d'interjections incompréhensibles ("C'est comme si un anarchiste vivait dans sa tête").

Malgré sa condition, Lionel enquête avec son boss (Bruce Willis, que l'on avait pas vu aussi bien dans longtemps) sur une affaire ténébreuse. Film noir, dense, ambitieux et trippant, Brooklyn Affairs est une réussite. 


On a pu en parler quelques minutes avec Edward Norton de passage à Paris (les junkets de ce genre sont toujours très courts) et évoquer l'état du cinéma aux Etats-Unis ("Scorsese a raison sur un point"), Thom Yorke de Radiohead qui a composé la magnifique chanson "Daily Battles" (et à qui Ed Norton a rendu hommage dans le film) mais aussi d'un improbable Fight Club 2 d'après la suite écrite par son auteur Chuck Palahniuk. 



Jouer un personnage atteint du syndrome de Tourette est un challenge en tant qu'acteur ?

Edward Norton : Oui. Faire des recherches pour le rôle, c’est juste poser des questions. Mais pour que ton corps et ta voix soient à l’aise à incarner quelqu’un d’aussi particulier, cela demande beaucoup de travail.

A-t-il été  compliqué de quitter un tel personnage après le tournage ?

Non. Ce qui était difficile, c’était de rester dans ce personnage, car c’est épuisant. Cela a été un soulagement de pouvoir l’abandonner. Je me suis blessé au cou pour ce rôle… On comprend la lutte de ces gens qui vivent avec cette condition.


Vous avez écrit ce film, vous le réalisez et vous en êtes le rôle principal. Etait-il important pour vous de contrôler toutes ces étapes ?

Ce n'était pas crucial mais c’est arrivé ainsi. Ce film était mon idée. Il a été naturel que je m’investisse autant dedans. Cela fait longtemps que je travaille dessus. J’ai dû commencer à travailler sur le scénario en 2005. J’y ai travaillé longtemps. Lorsque j’ai achevé l’écriture, cela m’a encore pris 5 ans afin de réunir tout le monde pour le tourner. Cela m’a demandé un acharnement sans relâche.

Thriller


Quelle a été votre réaction à la découverte de "Daily Battles", le titre que Thom Yorke a spécialement composé pour le film ?

J’étais très ému. Je n’arrivais pas à croire qu’il avait su capturer l’essence émotionnelle que je recherchais. Avec la première version de la chanson, qu’il m’a envoyé, il m’a écrit : « J’ai essayé différentes mélodies mais celle-ci me semble être celle qu’il faut. Bizarrement, on a l’impression qu’elle vient du passé. Dis-moi ce que tu en penses ». Son instinct lui a fait taper dans le mille. J’étais bluffé.


C’est vrai que vous avez glissé des « easter eggs » le concernant dans le film ?

J’ai mis… Il y a une scène dans une voiture où Lionel tente de décrire la manière dont son cerveau range les informations, je lui ai fait dire « it has to have everything in it’s right place » . C’est mon hommage à Radiohead et Thom (« Everything in it’s right place » est un titre extrait de l'album Kid A de Radiohead).


Le box office est désormais trusté par les franchises, les remakes, les reboots. Un film comme le vôtre a-t-il toujours une chance aujourd’hui dans les cinémas ? (Au final Brooklyn Affairs n'a pas fonctionné aux Etats-Unis)

J’espère que oui. On espère que les gens se déplaceront au cinéma pour le voir. On l’a projeté hier soir dans un énorme cinéma parisien (au Grand Rex – ndr). L’écran était incroyable. C’est l’un des plus beaux écrans sur lequel on a pu le montrer. Le public était présent, il était enthousiaste, je me suis dit « c’est pour ces moments que je dois me battre pour projeter mes films sur grand écran ». Dans un tel lieu, la manière dont tu te retrouves happé par l’écran est unique. Martin Scorsese a dit une chose avec laquelle je suis entièrement d’accord. Des films comme Brooklyn Affairs avaient, auparavant, plus de temps de vie en salles ce qui permettaient aux gens de venir les voir. Aujourd’hui, avec les sorties massives des blockbusters, tout est précipité. Si ton film ne récolte pas 30 ou 40 millions de dollars le premier week-end, tu es viré des salles. C’est ce qui menace la survie des films originaux et indépendants au cinéma. Scorsese a raison. On ne leur laisse plus le temps d'exister comme on le devrait.


Tourneriez-vous un film pour Netflix ?

Bien sûr. Tout dépend… Quand tu travailles sur un projet, tu étudies la manière avec laquelle il doit être fait.  Pour Brooklyn Affairs, il m’a paru judicieux que le film soit proposé en salles. J'en avais envie. Mais je ne suis pas contre le streaming. On vit une époque excitante. Je pense que voir des films au cinéma est unique mais si les cinémas ne veulent plus leur laisser la possibilité d’être projetés, que Netflix et les autres créent des opportunités pour des films si versatiles est génial. Et toutes les histoires ne sont pas forcées d’être casées dans des formats de 2 à 3 heures. Un format avec des chapitres comme un livre est intéressant. Je suis en faveur de l’explosion des formats. Il faut laisser les gens raconter des histoires de manière différente.


Thriller

Fight Club 2 a été écrit par Chuck Palahniuk et est paru en comic book en 2015. Une adaptation au cinéma avec David Fincher est-elle possible ? Avez-vous déjà abordé le sujet ?

Cela n’arrivera jamais (rires). Pourquoi corrompre un film réussi. Il faut laisser ce film tranquille. Parfois on en blague avec David Fincher. Il pourra dire : "que penses-tu d’une comédie musicale Fight Club ?" Je ne pense pas que cela arrivera. D’autres gens aiment en parler. C’est certainement le signe qu’il faut laisser ce film tel qu’il est.

 
(propos recueillis par Quentin Piton)

Fight Club

 
Thriller



Par La Rédaction Réagir


Derniers commentaires


Gagnez du temps et des points de réputation :


*




Thriller

Les dernières news

Vidéos à ne pas manquer

Jeux Concours

Newsletter FilmsActu


Films Actu - Toute l'actualité du film : Cinéma, DVD, Blu-Ray et Série TV. Critique de films, trailer, bande annonce, sorties vidéo, streaming & fonds d'écran

 © 2007-2019 Filmsactu .com. Tous droits réservés. Reproduction interdite sans autorisation.

Réalisation Vitalyn

Filmsactu.com est édité par Mixicom, société du groupe Webedia.