FilmsActu.com



DUNE : Denis Villeneuve explique pourquoi son film DOIT être vu sur grand écran

Depuis plusieurs mois, Denis Villeneuve défend l'expérience du cinéma face au streaming, notamment face à la volonté de Warner de proposer ses films sur HBO Max simultanément à leur sortie au cinéma aux Etats-Unis.
 
Le réalisateur de Premier Contact et Blade Runner 2049 n'a cessé de le dire, Dune a été pensé, conçu, filmé pour être une expérience immersive dans une salle obscure avec l'écran le plus large possible.
 
Dune
 
Résumé de notre conversation de 4 minutes avec Denis Villeneuve lors de sa venue à Paris.
 
Depuis plusieurs mois, vous défendez ardemment l’expérience du cinéma sur grand écran. Pour vous (et nous sommes totalement d’accord), Dune doit être vu sur le plus grand écran possible.
Denis Villeneuve : Oui parce que ce film a été rêvé, conçu, fabriqué, tourné avec une conscience d’un écran large. Quand on tourne un film pour le petit écran, on le tourne pas de la même façon. On ne le tourne pas, ni le monte avec le même rythme. Il y a beaucoup d’aspects de ce film qui ont été pensés pour le grand écran. Pour moi, le cinéma sur grand écran est un langage. Quand une personne se rend dans une salle de cinéma, c’est déjà un engagement vis à vis d’une oeuvre. A la maison, ce n’est pas le même engagement. On est distrait, on se permet de faire autre chose. Là, il y a un effet d’immersion. Ce film a été conçu pour être le plus immersif possible. Il a été tourné en IMAX pour que l’on se sente aspiré par le décor. Le même travail a été effectué sur le son. Ce sont des qualités qu’on ne peut pas retrouver à la maison. Je ne suis contre le streaming. J’adore le streaming. Je l’utilise constamment. Je trouve que c’est un outil extraordinaire pour explorer l’histoire et la mémoire du cinéma. C’est génial pour revoir des films. Mais il faut d’abord que ces films aient eu la chance d’exister sur grand écran. Du moins ceux qui ont été conçus pour cette expérience. Certains films sont conçus pour le petit écran, je ne juge pas, certains sont très biens, mais mon cinéma et notamment Dune a été fait pour le grand écran. Que les gens le découvrent sur grand en toute sécurité est mon plus grand souhait.

Quel est le dernier film qui vous ait marqué sur grand écran ?
Tenet de Christopher Nolan. C’est un bel exemple de cinéaste qui est coincé sur un petit écran. Pour apprécier pleinement la puissance de son cinéma, il faut le voir sur grand écran.
 
Dune

Dune est donc votre projet de rêve depuis toujours ?
Oui. C’est un des projets qui m’est le plus cher au coeur. C’est un projet qui m’habite depuis plus de 40 ans. J’ai lu ce roman au début de l’adolescence et depuis il m’obsède. Je l’aime suffisamment pour avoir eu après quatre décennies cet élan de le porter à l ‘écran. Vu la difficulté d’un tel projet, cela montre à quel point Dune est ancré en moi.
 
Qu'est ce qui vous a tant plu ?
L'univers imaginé par Frank Herbert mais pas que. J’ai été fasciné par le parcours de Paul Atreides, ce jeune homme qui croule sous le poids de son héritage familial et qui se retrouve à gérer des enjeux politiques dans lesquels il ne se reconnaît pas. Je trouvais passionnante la façon dont il va affirmer son identité au contact d’une autre culture qui va lui permettre de faire la paix avec une part de lui-même.
 
Dune

On a le sentiment que Dune synthétise votre cinéma. Y pensiez-vous déjà quand vous tourniez dans le désert de Sicario, dans le monde futuriste de Blade Runner ou encore en concevant les vaisseaux de Premier Contact ?
Pas sur Sicario. Je n'aurai jamais osé à ce moment là. On peut sans doute retrouver des éléments ou des influences de mes films précédents dans Dune. Je suis la somme de ce que j’ai fait par le passé. Mais Dune est un film qui était un peu comme un fantasme. Comme un de mes grands fantasmes. J’ai commencé à sérieusement y penser ces dernières années, une fois que j’ai acquis une plus grande maîtrise technique. C’est en terminant Premier Contact et en travaillant sur Blade Runner que je me suis dit que je saurais maîtriser les outils techniques dont j’avais besoin afin de me lancer dans une aventure comme Dune. J’ai toujours été conscient de mes limites. Mais je sentais que j’avais les capacités de m’attaquer à cette adaptation.
 
A quand la suite ?
Ce n'est pas à moi de décider mais à Warner. De mon côté, je suis prêt pour Dune 2. Les autres aussi. Dès que Warner nous donne son feu vert, on se met au travail. Je suis prêt à tourner dès 2022.
 
Merci Denis. Et merci beaucoup pour Dune.







Par Réagir


Derniers commentaires
>> Soyez le premier à donner votre avis


Gagnez du temps et des points de réputation :


*





Films Actu - Toute l'actualité du film : Cinéma, DVD, Blu-Ray et Série TV. Critique de films, trailer, bande annonce, sorties vidéo, streaming & fonds d'écran

 © 2007-2021 Filmsactu .com. Tous droits réservés. Reproduction interdite sans autorisation.

Réalisation Vitalyn

Filmsactu.com est édité par Mixicom, société du groupe Webedia.