FilmsActu.com



"Jason Statham, je vois les gens trembler devant lui" Josh Harnett

"Jason Statham, je vois les gens trembler devant lui. Il sait être impressionnant. Mais c'est un bisounours" s'amuse à nous expliquer Josh Harnett pendant un zoom à l'occasion de la sortie au cinéma (le 16 juin 2021) d'Un homme en colère de Guy Ritchie (voir notre critique du film).

 

Jason Statham

 

Filmsactu a eu l'opportunité de discuter quelques minutes avec Josh Harnett (co-équipier de Statham) et Scott Eastwood (le grand méchant du film).

 

Comme d'hab c'est court (moins de 4 minutes par acteur), on aurait aimé poser beaucoup plus de questions mais les deux hommes ont été très chaleureux et accessibles. Au sommaire, Jason Statham, Le Convoyeur, Guy Ritchie, Paul Walker, Tom Hardy et Mel Gibson.

 

Résumé en vidéo et en texte.

 

Josh Harnett

As-tu vu le Convoyeur, le film français sur lequel est basé Un homme en colère ?
Josh : Oui bien sûr. Mais Guy (Ritchie) a réécrit l’histoire au fur et à mesure du tournage. La base est effectivement le Convoyeur mais je savais qu’Un homme en colère n’aurait pas le même ton ou le même genre d’idées car le cinéma de Guy est unique. C’est un réalisateur qui improvise beaucoup. Il a une véritable signature visuelle. Tu sais que les films de Guy sont ses films quand tu les regardes. Même si le Convoyeur est un très bon film, je savais qu’il n’était pas nécessaire que je vois forcément car je savais que je serais avant tout dans un film de Guy Ritchie.

 

Jason Statham


Depuis, tu as tourné un autre film avec Guy Ritchie. Votre connection a donc été forte.
Je suis fan de son cinéma depuis Arnaques, Crimes et Botanique (1998). Mes premiers films sont sortis au même moment au cinéma (Halloween 20 ans après et The Faculty sont tous les deux de 1998). Arnaques a marqué Hollywood. Tout le monde était enthousiaste par ce jeune réalisateur anglais. J’ai toujours voulu travailler avec lui. Pour Un homme en colère, Guy m’a appelé en me disant qu’il venait de perdre un acteur. Il savait que je vivais en Angleterre. Il m’a proposé de m’envoyer le scénario en me disant qu’il n’y avait rien dedans et qu’il valait mieux que je le retrouve à Londres pour que l’on crée ce personnage ensemble. Je me suis dit que c’était un défi intéressant. D’autant plus avec Guy. J’ai foncé. Et effectivement, mon personnage a été construit au fur et à mesure du tournage. Le retrouver tout de suite après pour Five Eyes (toujours avec Statham) est très cool.

Comment a été ta rencontre avec Jason Statham ? Il est intimidant au premier abord ?
Well… J’adore Jason. Je ne le trouve pas intimidant. Mais je comprends pourquoi il peut impressionner les gens. Sa présence est intimidante. Mais dans chacun de ses films, je peux voir l’éclat dans ses yeux. C’est quelqu’un d’authentique, et un vrai bisounours en dessous de tous ses muscles. J’ai énormément aimé travailler avec lui. Je le trouve fantastique. Il y a pas eu de moments où j’ai été intimidé en sa presence. Par contre, je voyais les autres avoir peur. Beaucoup d'autres.

 

Jason Statham


Que peux-tu nous dire sur lui que l’on ignore ? A-t-il une habitude de tournage ? Un rituel avant les prises ?
Il est tellement simple dans sa vie au quotidien alors qu’il apparaît si dense et puissant sur écran. Mais c’est un type heureux. C’est un mix intéressant. Particulièrement dans ce film où il apparaît comme une âme torturée. Et derrière les caméras, il danse, parle de tout sauf du film, a envie de discuter, cherche à passer un bon moment. Je le respecte vraiment.

Scott Eastwood

Jason Statham


Jouer un méchant est un plaisir d’acteur ?
Scott Eastwood : Oui. Ca l’est. Spécialement avec ce personnage qui est instable. C’est le genre de personnage qui prend ce qu’il veut quand il veut. C’est le genre de personnage que je n’avais jamais eu l’occasion de jouer. C’était la chance pour moi d’explorer quelque chose de nouveau.

 

As-tu un méchant de cinéma préféré ?
Il y en a quelques-uns d'incroyables. Tom Hardy a été incroyable en Bane dans Batman. Il y a eu des excellents méchants dans James Bond. C’est difficile d’en choisir qu’un seul.

 

C’est ton second film avec Jason Statham après Fast and Furious 8. Que peux-tu nous dire sur lui ?
He’s class act. Il a la grande classe. C’est un type super. Vraiment agréable avec qui bosser.

 

Jason Statham

 

Tu sembles attirer par les rôles physiques au cinéma. Est-ce vrai que Paul Walker t’a introduit aux arts martiaux ?
Oui. J’étais branché par ça gamin. J’avais fait de l’aikido. J’ai fait aussi de la boxe, du muay thai. Mais au début de la vingtaine, je me suis à fond dans le ju-jitsu. Paul m’a inspiré. Il a été la raison principale de mon addiction. C'ets celui qui m’a dit « ok maintenant, on se lâche sur le tatami ». C’est grâce à lui que je suis devenu accro. C’est désormais une addiction. Paul était l'un de mes meilleurs potes.

 

Qu’est ce que l’on te dit dans la rue ?
(rires). Tout ce que je souhaite c’est qu’ils ne me demandent pas de les rembourser pour mes films. C’est tout ce que je souhaite.

Tu viens de tourner le film Dangerous avec Mel Gibson. C'était comment de se retrouver à ses côtés ?
C’était génial. Mel est incroyable. Dans mon opinion, Mel est un des plus grands acteurs à avoir jamais marché sue terre. Ses performances sont tellement riches, intenses et nuancées. C’était vraiment intéressant de le côtoyer.

 

Un homme en colère, actuellement au cinéma

 

 

Jason Statham

 

Jason Statham



Par Réagir


Derniers commentaires
>> Soyez le premier à donner votre avis


Gagnez du temps et des points de réputation :


*





Films Actu - Toute l'actualité du film : Cinéma, DVD, Blu-Ray et Série TV. Critique de films, trailer, bande annonce, sorties vidéo, streaming & fonds d'écran

 © 2007-2021 Filmsactu .com. Tous droits réservés. Reproduction interdite sans autorisation.

Réalisation Vitalyn

Filmsactu.com est édité par Mixicom, société du groupe Webedia.