FilmsActu.com



Ridley Scott : Le Dernier Duel, Adam Driver, Dune, Thelma et Louise - interview

Filmsactu a eu l'immense honneur de pouvoir discuter quelques petites minutes avec Ridley Scott lors de l'avant-première Le Dernier Duel à Paris.

 

On en a profité pour poser quelques questions à la géniale Jodie Comer et à la scénariste Nicole Holofcener.

 

Ridley Scott

 

A 83 ans, Ridley Scott sort coup sur coup son 26e et 27e long métrage. Avant House Of Gucci en novembre avec Al Pacino, Adam Driver, Lady Gaga, le réalisateur de Gladiator, Alien ou encore Blade Runner et Kingdom Of Heaven s’empare d’une histoire vraie, celle d’une femme violée au Moyen-Âge qui, envers et contre tous, décide de demander justice. 


Devant la caméra, un casting des plus impressionnants avec Jodie Comer, Matt Damon, Adam Driver et Ben Affleck pour une œuvre dense, ambitieuse qui sonne juste, et qui a pour climax un duel à la brutalité impressionnante.

 

Interview video de Sir Ridley Scott & Jodie Comer

 

RIDLEY SCOTT - Réalisateur et légende vivante

 

Votre premier film s'appelait les Duellistes. Ce nouveau s'appelle le Dernier Duel. Le concept du duel est important dans votre filmographie ?

Ridley Scott : Je fais des duels tous les jours. Je me bats perpétuellement en duel avec les studios, avec l'argent, avec tout le monde. Si vous ne supportez pas le stress, ne faites pas mon métier (rires). Ce film, je ne l'ai pas casté au départ. J'ai été contacté par Matt Damon et Ben Affleck. Matt m'a appelé et m'a demandé "ça te dit un autre film de duel ?". J'ai lu le scénario et j'ai été happé par cette histoire.


Le Dernier Duel a été filmé pour le grand écran. Sortir le film au cinéma est essentiel pour vous ? Soutenez-vous Christopher Nolan ou Denis Villeneuve dans leur combat pour sauvegarder le cinéma et la sortie de leurs fims au cinéma en ces temps d'explosion du streaming ?
Bien sûr. Je pense toujours mes films pour le cinéma. Le cinéma a une autre ampleur, une démesure que l'on ne trouve pas à la télévision. Mais aujourd’hui, vous pouvez avoir un écran chez vous qui soit vraiment grand. Avec un son et une technologie incroyables. Dans un sens, c’est dangereux car cela concurrence les cinémas. Cela serait une tragédie de perdre le cinéma. On a besoin des deux. Mais si vous voyez le film au cinéma et que vous souhaitez le revoir, regardez le sur votre écran géant à la maison. Il aura l’air magnifique dessus. Dans tous les cas, je me fiche comment mon film est vu du moment qu’il est vu.


Ridley Scott


Vous venez de tourner deux films de suite avec Adam Driver. Qu’est ce qui le rend unique selon vous ?
Il est inattendu et j’aime être surpris par les acteurs. Quand je choisis un acteur, le meilleur des compliments que je puisse lui faire est de me dire « mon Dieu, je n’avais jamais pensé à ça ». Je cherche à ce qu’il me surprenne. Adam est génial là dedans. On parle des scènes, on les répéte, mais quand on tourne, il joue toujours légèrement différent. J’adore ça. Je pense qu’il aime travailler avec moi car je vais vite. Les acteurs n’aiment pas faire quarante prises. Ils veulent faire trois prises ou deux. C’est ce que j’ai compris il y a 20 ans. Je tourne avec plusieurs caméras pour éviter la répétition aux acteurs. Ils restent frais avec une ou deux prises. Trois c’est déjà trop. Quatre pire. C’est comme entendre une blague quatre fois. Elle n’est plus drôle.


Ridley Scott


Vous enchaînez les films, là où certains réalisateurs passent des mois dans les salles de montage…
Get a life ! Profitez de la vie ! Je m’ennuierais à mourir si je devais rester des semaines dans une salle de montage. Quand je tourne, le film est monté en même temps, et le soir, je visionne les séquences que j’ai filmées. À la fin du tournage, le montage du director’s cut est finalisé en trois semaines alors qu'en moyenne, cela prend jusqu’à 14 semaines, voir beaucoup plus pour quelqu'un comme Scorsese.


Avez-vous vu Dune ?
Non mais je connais bien Denis. Il a fait Blade Runner 2 pour moi. J’en entends beaucoup de bien. J’en attends beaucoup.



 

Thelma et Louise fête ses 30 ans. C’est un autre de vos films sur le combat des femmes. Quel souvenir en gardez-vous ?
Ce qui a commencé comme un petit film que personne ne souhaitait produire… j’y ai vu un dernier voyage épique. D’une manière amusante, le film devait avoir l’air épique. Cela a fonctionné. D’un script simple, il a terminé sur la couverture de Time Magazine. Cela m’a toujours amusé. Mais oui c'est un film qui m'est cher et qui a toujours sa place à notre époque. Je ne suis toujours choqué par les abus que les hommes peuvent faire subir aux femmes. Pourtant, c'est une réalité qui date depuis la nuit des temps.

 

JODIE COMER - Marguerite de Carrouges

 

Qui était le plus intimidant au premier abord ? Matt, Ben ou Adam ?
Jodie Comer : Mon Dieu, aucun n’est intimidant. Ce sont des personnes très délicates. Ils ont tous les trois vraiment les pieds sur terre et sont accessibles. Je n’ai pas de réponse intéressante. Ils sont tous charmants.

Adam Driver a un charisme de rockstar dans le Dernier Duel.
Carrément. Même quand il joue Le Gris. J’ai bien sûr eu des scènes avec Adam mais quand j’ai vu le film pour la première fois, et notamment quand j’ai été témoin de ses échanges avec Ben... il a tellement de charisme. C’est incroyable de jouer face à lui car il est extrêmement spontané. Tu ne sais jamais ce qui va arriver. C’est très excitant.

 

Ridley Scott


Comment se prépare-t-on à un rôle comme celui-ci comparé à ceux que vous avez tenu dans Free Guy ou Killing Eve ?
Quand je faisais de la télé avant Killing Eve, je tournais beaucoup de drames. Ce genre de matériel ne m'est pas étranger. J’ai beaucoup évolué dans le drame. J’y suis assez confortable. Je me suis préparée comme d’habitude et j’ai essayé de comprendre ce que c’était que d’être une femme à cette époque. J’ai eu la chance de pouvoir collaborer étroitement avec Nicole (Holofcener, scénariste) et créer Marguerite avec elle pour la montrer telle que l’on imagine.

Parlons des coupes de cheveux de Ben Affleck et Matt Damon.
Tout le monde aime ces coupes de cheveux ! Je les adore. En tant qu’acteur, j’aime les artifices qui te permettent de t’éloigner de qui tu es. Spécialement quand tu as atteint un stade où les spectateurs te connaissent en tant que personnalité. Tu veux t’éloigner le plus possible de ton image.

Votre film préféré de Ridley Scott ?
Thelma et Louise. Ou Gladiator. Peut-être Gladiator. C'est difficile comme question.

 

Ridley Scott

 

NICOLE HOLOFCENER - scénariste avec Matt Damon et Ben Affleck

Comment s’est passée votre collaboration avec Matt Damon et Ben Affleck ?
Nicole Holofcener : C’était génial. Je me pinçais pour y croire. Je n’avais jamais écrit avec d’autres et je ne pensais pas que cela me plairait. Mais avec eux, c’était vraiment fun. On a vraiment collaboré, on a beaucoup ri, on a appris à se connaître, on a été ému et touché par cette histoire et on a fait très attention à raconter ce viol de la manière dont il devait être montré. C’est toujours très dur et atroce à regarder, mais sans ça, pas de film.

Quelles sont les différences entre eux en tant que scénaristes ?
Je ne sais pas vraiment… ils sont tous les deux très bons. Ben est tellement intelligent dans son vocabulaire qu’il est peut-être plus cérébrale. Je ne sais pas. On s’est tous écoutés, ce qui est essentiel. J’espère vraiment pouvoir retravailler avec eux un jour.

 

Ridley Scott


Quel est votre film préféré de Ridley Scott ?
Peut-être Thelma et Louise. Mais je veux revoir Blade Runner.

Le préquel des Soprano, The Many Saints Of Newark, sort début novembre en France. Vous avez écrit et réalisé All About Albert (2013) qui a été le dernier film de James Gandolfini. Quels souvenirs en conservez-vous ?
Je l’aimais vraiment. Il pouvait être un vrai emmerdeur (rires). Mais il était toujours gentil même quand il faisait chier. C'était quelqu’un de génial avec qui travaillait, qui aimait être dirigé, qui aimait collaborer. Il s’occupait de tout le monde sur le plateau. Il était attentionné, connaissait le nom de tous les techniciens et assistants. Je crois qu’il était fier d’être quelqu’un de gentil. Sa mort a été choquante et tellement triste. Il n’a jamais vu le film. Je ne sais pas s’il aurait voulu le voir. Il fait parti de ces acteurs qui détestent ce voir, qui ne se supporte pas. Rien de vous parler de lui, je suis émue.

 

Le Dernier Duel, actuellement au cinéma.

 

Ridley Scott




Par Réagir


Derniers commentaires
>> Soyez le premier à donner votre avis


Gagnez du temps et des points de réputation :


*





Films Actu - Toute l'actualité du film : Cinéma, DVD, Blu-Ray et Série TV. Critique de films, trailer, bande annonce, sorties vidéo, streaming & fonds d'écran

 © 2007-2021 Filmsactu .com. Tous droits réservés. Reproduction interdite sans autorisation.

Réalisation Vitalyn

Filmsactu.com est édité par Mixicom, société du groupe Webedia.