FilmsActu.com

The Boys saison 3 : "on a osé ce que Marvel n'a pas eu les couil*** de faire" interview

Le 03/06/2022 à 11:28
Par
A l'occasion du lancement de l'explosive saison 3 de The Boys, le showrunner Eric Kripke mais aussi les acteurs Antony Starr (Homelander), Chace Crawford (The Deep), Tomer Kapon (Frenchie), Claudia Doumit (Victoria) et Karen Fukuhura (Kimiko) étaient à Paris. Filmsactu a pu discuter avec eux.
 
Karl Urban était aussi dans les parages mais ayant attrapé le covid, il a été forcé de s'isoler plusieurs jours dans sa chambre.
 
Voici notre discussion avec le showrunner de The Boys Eric Kripke (on a évoqué la fin de la série, la censure, les excès, les spin-offs, James Gunn, Marvel...) ainsi que l'interview des acteurs résumé en vidéo.
 
The Boys
 

"Des choses de plus en plus dingues et affreuses risquent d’apparaître."

 
Zack Snyder a réagi à la bande-annonce de Dawn Of The Seven (voir ici), le faux film de super-héros de The Boys. Qu’est ce que cela vous inspire ?
Eric Kripke : C’est incroyable. Honnêtement, c’est vraiment dément. Je ne serais jamais "au dessus" de ce genre de truc. Je suis fan, j’ai la chance de pouvoir faire ce genre de série et d’avoir quelqu’un comme Zack Snyder qui répond, c’est juste énorme.
 
Avez-vous eu d’autres réactions d’acteurs ou de collaborateurs DC et Marvel ?
De temps à autre, on entend que telle ou telle personne adore la série. On sait que Tom Holland adore. D’autres contributeurs à DC ou Marvel font savoir parfois qu’ils suivent la série. C'est toujours gratifiant.
 
A son arrivée The Boys a été présenté comme anti-Marvel et DC. Mais la série n’a jamais été une parodie, il y a un véritable amour des super-héros malgré son chaos.
Oui. On a jamais cherché à être une parodie directe ou à se dresser contre eux. Premièrement je suis fan. J’ai vu tous les films Marvel, toutes les séries Marvel. J’ai vu plus de Marvel que la plupart des gens. Et je suis un fan. Je ne me vois pas dire à quelqu’un qu’il ne faut pas aimer ça parce que je l’adore aussi. Ce que l’on cherche à explorer est la déconstruction. Notre idée est de montrer ce qui se passerait si on prenait le mythe des super-héros et qu’on le plaçait dans le monde réel. Ce qui en résulterait serait le chaos. C’est inévitable.
 
The Boys
(Eric Kripke en discussion avec Filmsactu)
 

"Derrière chaque godemichet, il y a une histoire. Chaque vibro masseur a son origin story."

 
Vous semblez repousser les limites dans l’excès à chaque saison.
Probablement oui. Ce n’est pas le but recherché même si chaque saison semble plus folle que la précédente.  Le mantra dans la salle des scénaristes est ‘dont go bigger, go deeper’, ne pas faire plus spectaculaire mais chercher à mieux approfondir les personnages. Si tu joues au jeu de te surpasser dans l’excès à chaque fois, tu tomberas dans une impasse créative. Mais si tu réfléchis à la manière de révéler de nouvelles facettes de ces personnags et d'analyser leurs traumatismes, des choses de plus en plus dingues et affreuses risquent d’apparaître (rires).
 
Etes-vous à chaque saison en conflit avec Prime Video en rapport à la violence et à la teneur sulfureuse de The Boys ?
Je suis bluffé de constater que l’on ait pu filmer ce que l’on a filmé sans la moindre censure. J’ai l’impression d’être un gamin malicieux qui a volé un cookie et qui ne s’est jamais fait chopper. Amazon a été incroyable. Ils ne nous ont jamais imposé la moindre restriction. Cela pousse les scénaristes à se contrôler eux-mêmes. On a grandement conscience que l’on pourrait faire passer tout ce que l’on veut mais on a ce désir de ne pas être gratuit, de ne pas exploiter la violence pour la violence. Notre règle est qu’importe si une séquence est complètement folle, si elle ne raconte rien sur les personnages ou sur l’histoire, on l’abandonne. On ne veut pas choquer juste pour choquer. Il faut qu’il y ait une base émotionnelle à toute séquence. Derrière chaque godemichet, il y a une histoire. Chaque vibro masseur a son origin story (rires).
 
The Boys
 

"J'ai déjà une idée de la fin de The Boys mais les showrunners qui vous diront avoir tout planifié du début à la fin mentent. "

 
Avez-vous déjà la fin de la série en tête ?
Oui. Du moins j’ai une idée vers laquelle on se dirige. Les showrunners qui vous diront avoir tout planifié du début à la fin mentent. J’ai des idées, des images que j’ai croqué sur des serviettes de restaurant comme c’était le cas pour Supernatural. Et en passant je croyais que Supernatural aurait droit à 5 saisons. Personne ne pouvait avoir plus tort que moi sur la longueur de cette histoire (Supernatural a eu droit à 15 saisons). Je sais vers où on se dirige mais il y a de la place pour s’étendre.
 
Combien de saisons pensez-vous que The Boys durera ?
Honnêtement, je ne répondrai pas. J’y répondais constamment pour Supernatural et j’avais constamment tort. Jamais un producteur ne s’est mis le doigt dans l’oeil comme moi avec sa série. Du coup, je ne fais plus de spéculation (rires).
 
Quelle série possède une fin parfaite selon vous ?
C’est une bonne question. Euh… Six Feet Under avait une fin incroyable. Breaking Bad aussi. L’épisode final d’une série est tellement difficile. Vraiment. Il n’y a rien de pire.
 
Où en sont les projets de spin-off ?
On travaille sur plusieurs scénarios pour différentes séries. Mais c’est encore en discussion. On ne veut pas se précipiter et faire n’importe quoi. On construira ce The Boys Universe pas à pas. 
 
The Boys
 

"Marvel n’a pas osé avec Ant-Man et Thanos, nous on l’a fait."

 
Vous sentez vous proche d’un James Gunn qui développe aussi un style décalé et un amour pour les personnages « différents » ?
Oui. Je suis un énorme fan de James Gunn. Déjà parce qu’il y a un sens de l’humour subversif à la fois dans Suicide Squad, Peacemaker et les Gardiens de la Galaxie. Mais c’est aussi un réalisateur centré sur les personnages. Son travail a beaucoup de coeur. Ses personnages forment toujours des familles ce qui m’inspire aussi. James Gunn a tourné Super, un film de super-héros avec Rainn Wilson avant les Gardiens de la Galaxie, que je trouve phénoménal. Ce film est d’une des grandes influences de mon travail.
 
Qui ressemble le plus à un super-héros dans The Boys ?
(rires). Ils sont tous beaucoup trop beaux. Ils ressemblent tous à des super-héros et je leur en veux. Tu peux le noter ! (rires).
 
Pour finir, on peut parler de cette séquence dans le premier épisode avec ce personnage de Termite qui se miniaturise pour entrer dans les orifices des autres ?
Bien sûr. On est là pour donner aux fans ce qu’ils veulent. Tant que cela tient dans l’histoire. Marvel n’a pas osé avec Ant-Man et Thanos, nous on l’a fait. Vous en avez tous rêvé non ? (rires). On a eu les couilles de faire ce que Marvel n'a pas osé.
 
Interview du cast de The Boys
Le player Dailymotion est en train de se charger...
 
The Boys
 






Depuis 2007, FilmsActu couvre l'actualité des films et séries au cinéma, à la TV et sur toutes les plateformes.
Critiques, trailers, bandes-annonces, sorties vidéo, streaming...

Filmsactu est édité par Webedia
Réalisation Vitalyn

© 2007-2022  Tous droits réservés. Reproduction interdite sans autorisation.