FilmsActu.com



X-Men Dark Phoenix "n'est pas le même film X-Men que vous voyez depuis 15 ans" interview

Dark Phoenix se veut comme la conclusion des X-Men tels qu'on les connait. En racontant l'histoire de Jean Grey (Sophie Turner), la plus puissante des mutantes, Simon Kinberg (scénariste passé réalisateur) met en scène l'un des épisodes préférés des fans des comics. 

Pour leur dernier film sous la bannière de la Fox, et avant l'intégration de la team X-Men dans la MCU, Jennifer Lawrence, Michael Fassbender, James MacAvoy, Evan Peters, Nicholas Hoult et la nouvelle venue Jessica Chastain promettent une aventure qui fera date dans la saga initiée en 2000 par Bryan Singer.

X-Men: Dark Phoenix

A l'heure où l'on écrit ces lignes, nous n'avons que quelques extraits de Dark Phoenix. Mais on a pu discuter du film avec son réalisateur.

 

Quel est votre film de super-héros préféré ?

Simon Kinberg : Je dirais Spider-Man 2 de Sam Raimi qui est tellement émotionnel, fun et surprenant. J’adore aussi Black Panther, Batman Begins, alors que la plupart des gens citent Dark Knight. Et même si je l’ai produit, je me sens obligé de citer Logan. Je trouve que c’est un film à part. Mais il y en a d’autres, comme les Gardiens de la Galaxie, Deadpool, X-Men 2 auquel je n’ai pas participé du coup je peux le citer… En citant tous ces films, je me rends compte que ce qui est génial c'est qu’ils sont tous différents. Il n’y a pas une formule pour les films de super-héros. C'est un genre très versatil.

X-Men: Dark Phoenix

 

"Dark Phoenix m’a donné l’impression d’être une conclusion à cette saga. Du moins aux X-Men que l'on le connait. Il y aura forcément beaucoup d’autres films X-Men dans le futur."

 

Qu’est ce qui selon vous différencie X-Men des autres films de super-héros ?

Il y a une finalité aux X-Men. Ce ne sont pas juste des histoires de super pouvoirs. Que Bryan Singer ait démarré le premier film dans un camp de concentration en dit beaucoup. L’idée d’être un mutant, d’être différent, de se sentir aliéné, persécuté, oppressé est inhérent aux X-Men. Ces mutants sont rejetés par la société alors que les autres super-héros sont célébrés et soutenus. Les gens se reconnaissent dans les X-Men de par cet aspect d'outcast. Notamment les ados. C’est pour cela que je me suis mis à lire les X-Men en étant gamin puis que j’ai continué à m’y retrouver à l’âge adulte. Les X-Men symbolisent toutes les minorités qu’ils s’agissent des  gays, des juifs, des noirs, des latinos, des femmes.. Les X-Men ont énormément de sens pour beaucoup d’entre nous.  

Dark Phoenix se présente comme une conclusion aux X-Men. Cette impression est d’autant plus forte avec le rachat de la Fox par Disney. Le film a-t-il toujours été prévu comme une sorte de conclusion ? Ou son propos a changé après le rachat ?

Dark Phoenix est l’histoire ultime des X-Men. C’était ma préférée en grandissant et pour la plupart des fans c’est aussi leur préférée. J’ai commencé à écrire le scénario il y a trois ans. Je l’ai abordé comme le chant du cygne de ce cycle narratif. Je n’avais aucune idée que la Fox allait être rachetée par Disney et cela n’a eu aucun impact sur la conception du film. Cela en a eu sur le marketing car Disney s’en occupe ce qui est une bonne chose vu qu’ils sont les meilleurs dans ce domaine. Mais en ce qui concerne le contenu, l’objectif était de prendre cette famille que l’on a vu évoluer depuis de nombreuses années pour la confronter à des évènements qu’elle n’avait jamais connus auparavant. Et qu’elle soit mise en danger comme jamais.  Je voulais surprendre. Déstabiliser. L’idée est telle que je ne savais pas ce que l’on pourrait faire après. Dans ce sens, Dark Phoenix m’a donné l’impression d’être une conclusion à cette saga. Du moins aux X-Men que l'on le connait. Il y aura forcément beaucoup d’autres films X-Men dans le futur.



"Qu’il n’y ait eu que deux ou trois films avec des femmes en tête d’affiche sur peut-être 30 films de super-héros produits ces 20 dernières années est incompréhensible."


Jennifer Lawrence clame dans une des scènes du film que l’équipe aurait dû s’appeler X-Women et pas X-Men vu le nombre de fois où les mutantes ont dû secourir les hommes… Il est temps que les femmes s’imposent dans les blockbusters de super-héros ?

Oui. Bien sûr. Qu’il n’y ait eu que deux ou trois films avec des femmes en tête d’affiche sur peut-être 30 films de super-héros produits ces 20 dernières années alors que notre planète est à 50% féminine est incompréhensible. Il est vraiment temps que l’on ait des femmes super-héros. C’est une chance que Wonder Woman et Captain Marvel aient été de gros succès. J’espère que le nôtre le sera aussi. Le monde est définitivement prêt pour ces femmes. Nous vivons dans une époque où la notion d’égalité et d’émancipation est d’actualité. On tenait à y contribuer avec ce film.

 

"On voulait que le public comprenne que ceci n’était pas le même film X-Men qu’il voit depuis 15 ans."


La bande-annonce a surpris en dévoilant le tragique destin de Mystique. Pourquoi le révéler dès les premières images ? Ce n'est pas spoiler le film ?

On voulait que le public comprenne que ceci n’était pas le même film X-Men qu’il voit depuis 15 ans. On se veut audacieux, provocant, surprenant. Ce destin de Mystique n’est qu’un élément scénaristique parmi de nombreux qui vont surprendre les spectateurs. Les enjeux ne sont pas les mêmes qu’avant. Les personnages ne vont pas sauter d’un avion, atterrir sur leurs pieds et poursuivre tranquillement leur périple. Les enjeux sont réels, le danger est réel, et c’est un film qui va être une montagne russe émotionnelle pour les fans.


Pensez-vous qu’Infinity War a transformé le film de super-héros de par son audace scénaristique et par le fait qu’il n’ait pas eu peur de sacrifier ses personnages ? Y a-t-il un avant et un après Infinity War ?

Je pense que ce genre est en mutation perpétuelle. Infinity War et Endgame ont été des chocs et ont transformé le genre. Mais au même titre que le premier X-Men,  Wonder Woman, Black Panther,  Gardiens de la Galaxie, Deadpool,  Logan… Ce genre évolue sans cesse ce qui explique son succès phénoménal. Les films ne sont pas des copies carbones les uns des autres. Chacun possède son style et son identité. Grâce à Kevin Feige et la MCU, à DC dans une certaine mesure, à Sony avec Spider-Man et aux X-Men, le genre des super-héros est en réinvention permanente. Il y a un nouveau style de film qui est en train de naître.


Quels sont les films qui vous ont servi de référence sur Dark Phoenix ?

Comme je souhaitais que ce film paraisse réel, terre à terre et personnel tout en étant spectaculaire, j’ai pensé à Logan et à Jason Bourne. Ce que Doug Liman a fait avec Jason Bourne a été de dépoussiérer et de rendre plus humain et plus percutant le film d’espionnage qui avec James Bond était alors devenu over the top, irréaliste et fantaisiste. J’ai aussi pensé à des films des films des années 70 comme The Conversation ou un Après-midi de chien. Des films qui étaient granuleux, courageux, vrais, et qui vous donnez l’impression d’être en connexion avec la réalité des personnages.

 

X-Men: Dark Phoenix

 X-Men: Dark Phoenix

 

 

 



Par Olivier Portnoi 1 commentaires


Derniers commentaires
Par more il y a 4 mois
J'ai vraiment du mal avec cette actrice qui incarne Jean Grey, je ne la considère pas spécialement doué comme actrice et n'arrive pas à rendre le personnage attachant.
Certainement la faute d'avoir prit une actrice ne connaissant absolument pas l'univers.
De toute façon, dans la version x men "jeunes", très peu d'acteurs arrivent à me procurer une émotion ou un intérêt...
intégrer les x men aux avengers serait peut etre le moment aussi de changer les acteurs car nous ne sommes pas dans le même espace temps.

Répondre
-
voter voter


>> Voir la réponse dans le forum


Gagnez du temps et des points de réputation :


*





Films Actu - Toute l'actualité du film : Cinéma, DVD, Blu-Ray et Série TV. Critique de films, trailer, bande annonce, sorties vidéo, streaming & fonds d'écran

 © 2007-2019 Filmsactu .com. Tous droits réservés. Reproduction interdite sans autorisation.

Réalisation Vitalyn

Filmsactu.com est édité par Mixicom, société du groupe Webedia.