FilmsActu.com

Zhang Yimou


Actualités Zhang Yimou.
Sa biographie, filmographie, ses premiers et derniers films.
News, vidéos et photos de Zhang Yimou.
 

Réalisateur
Né le : 14 Novembre 1951

Biographie


Né le 14 Novembre 1951 à Xi'an, Shaanxi, Chine, Zhang Yimou est l'un des plus célèbres réalisateurs chinois. Il s'est imposé sur la scène internationale, remportant les plus prestigieuses distinctions.

Il est élève du cycle secondaire lorsque la Révolution Culturelle éclate en 1966. Ses études sont interrompues, il est envoyé à la campagne pour y travailler en 1968, d'abord dans des fermes puis comme manoeuvre dans une filature. Lorsque l'Académie du Cinéma de Beijing organise un examen à l'échelle nationale en 1978, Zhang Yimou réussit brillamment. Il obtiendra son diplôme en 1982. Il fait partie de ceux que l'on surnommera les Cinéastes de la Cinquième Génération, les premiers à obtenir un diplôme après la Révolution Culturelle. Il est engagé au Guangxi Film Studio. Trois ans plus tard, il entre au Xian Film Studio et travaille comme directeur de la photo sur des films comme One and the Eight (1982) de Zhang Junchao, Terre Jaune (1984) et Grande Parade (1986), tous deux réalisés par Chen Kaige.

 

Zhang Yimou fait ses débuts de réalisateur en 1987 avec Le Sorgho Rouge, dans lequel Gong Li tient son premier rôle au cinéma. Le film obtient l'Ours d'Or du meilleur film au Festival du Film de Berlin 1989. Zhang Yimou fera par la suite souvent tourner Gong Li, dans Ju Dou, Le Sang du Père en 1990, premier film chinois à être nommé à l'Oscar du meilleur film étranger, Épouses et Concubines en 1991, qui remporte le Lion d'Argent 17 au 44e Festival de Venise et est lui aussi cité à l'Oscar, Qiu Ju, Une Femme Chinoise en 1992, Lion d'Or au 45e Festival de Venise en 1992, Vivre ! en 1994, Grand Prix du Jury au Festival de Cannes, et Shanghai Triad, sélectionné en compétition officielle à Cannes en 1995. Son film suivant, Keep Cool, a été présenté en compétition à Venise en 1996. Pas Un de Moins a obtenu le Lion d'Or du Festival de Venise 1999. Depuis, The Road Home a remporté l'Ours d'argent et le Prix du jury du Festival international du Film de Berlin 2000. Zhang Yimou a réalisé en 2000 Happy Times.

En 2003, il a connu un nouveau succès avec Hero, dont il était réalisateur, coscénariste et producteur. Le film lui a valu sa troisième citation à l'Oscar du meilleur film étranger et le Prix Alfred Bauer du Festival de Berlin. Interprété par Jet Li, Tony Leung Chiu Wai, Maggie Cheung Man Yuk et Zhang Ziyi, Hero a créé l'événement lors des 22e Hong Kong Film Awards en remportant les Prix de la meilleure chorégraphie d'action, des meilleurs décors, des meilleurs costumes, de la meilleure musique, du meilleur son et des meilleurs effets visuels. Zhang Yimou a ensuite coécrit, produit et réalisé en 2004 Le Secret des Poignard Volants, qui a été nommé au BAFTA Award et au Golden Globe du meilleur film étranger. Il a depuis réalisé Riding Alone For A Thousand Of Miles en 2005. Les deux hommes se sont retrouvés en 1998 pour monter à nouveau l'opéra dans la Cité Interdite de Beijing. En décembre 2006, il a dirigé Placido Domingo au Metropolitan Opera à New York dans la première mondiale de l'opéra original de Tan Dun, The First Emperor. Zhang Yimou a été nommé metteur en scène principal des cérémonies d'ouverture et de clôture des 29ème Jeux Olympiques qui se dérouleront à Beijing en 2008.

Le 14 mars 2007 sortait son film La Cité Interdite.

NOTES DE ZHANG YIMOU : « LA CITE INTERDITE se déroule au temps de la dynastie des Tang, il y a plus de mille ans. Les Tang ont été l'une des dynasties les plus flamboyantes de l'histoire de la Chine. C'était une époque pleine d'ostentation. Un vieux proverbe chinois dit : « Or et jade à l'extérieur, pourriture et décadence à l'intérieur », ce qui signifie que sous des dehors magnifiques se cache souvent une vérité aussi sombre qu'épouvantable. L'histoire de ce film évolue autour d'une famille impériale dysfonctionnelle. Comme dans toute grande famille des temps féodaux, sous la richesse et les belles apparences, de sombres secrets se dissimulent dans le palais. La composition visuelle est d'une extrême importance à mes yeux. Afin de renforcer l'impression d'opulence, j'ai beaucoup utilisé la couleur or dans les décors et dans les costumes. La lumière joue également un rôle majeur. Nous avons employé l'art du verre chinois, très coloré, pour intensifier les nuances et la translucidité des colonnes, des murs, des fenêtres, et de nombreux éléments de décor dans le palais. La palette des différents décors et la luminosité sont vraiment uniques et grandioses. Les costumes sont typiquement chinois. Là encore, l'or a été abondamment utilisé. Yee Chung Man, le créateur des costumes, a poussé à l'extrême la notion de luxe, d'extravagance, de magnificence. La plupart des costumes comptent de quatre à six épaisseurs. Chacune a été méticuleusement fabriquée à la main avec des détails extrêmement complexes. La « robe dragon » de l'Empereur et la « robe phénix » de l'Impératrice sont particulièrement ornementées. Il a fallu deux mois de travail à 40 artisans pour les fabriquer l'une et l'autre. Le résultat final est aussi élaboré qu'ahurissant.

La Cité Interdite est mon troisième film d'action. Je crois fermement que dans tout film, quel qu'il soit, l'histoire reste l'élément le plus important. L'action n'est qu'un outil pour la raconter. C'est un moyen de révéler les relations et de résoudre les conflits. Ching Siu-Tung, le coordinateur des séquences d'action, et moi avons collaboré sur plusieurs projets. Son travail culmine avec la séquence de bataille dans laquelle des milliers de guerriers en armure dorée chargent le palais. Cette scène est une de mes préférées. Dans cette séquence, au coeur des activités festives, les plus sombres secrets de la famille impériale vont être dévoilés, tandis qu'un coup d'Etat a lieu hors du palais. Cette scène englobe le passé et le présent de la famille impériale, confrontée à sa crise la plus grave alors même que le régime est sur le point de s'effondrer. Pour moi, c'est le moment culminant du film. »

Les dernières news
Christian Bale dans un film de guerre chinois
Assurément l'un des chocs ciné de cette fin d'année

Le remake chinois de Blood Simple des frères Cohen en Blu-ray
Une femme, un flingue et un restaurant chinois en import

Asian Film Awards 2010 : le palmarès
MOTHER de Bong Joon-Ho et CITY OF LIFE AND DEATH de Lu Chuan à l'honneur

Mes préférences

L'actualité des Jeux Vidéo
Newsletter FilmsActu


 © 2007-2019 Filmsactu .com. Tous droits réservés. Reproduction interdite sans autorisation.

Réalisation Vitalyn

Filmsactu.com est édité par Mixicom, société du groupe Webedia.