FilmsActu.com



I Come With The Rain

I Come With The Rain

Il faut bien le dire, le casting du thriller fantastique I Come With The Rain, dernier film en date de Tran Anh Hung, s'avère très sexy. Dans tous les sens du terme puisque la réunion de ces comédiens d'origines variées a réellement de quoi intriguer. Jugez plutôt : aux côtés de l'Américain Josh Hartnett (The Faculty, Pearl Harbor), on retrouvera rien moins que le Sud-Coréen Lee Byung-Hun (A Bittersweet Life) mais aussi Takuya Kimura (2046), Elias Koteas (Crash), Shawn Yue (Infernal Affairs II, Invisible Target) et Tran Nu Yên-Khê (épouse du réalisateur présente dans tous ses films). On parlait il y a encore quelques mois de la présence de Daniel Wu, mais il a finalement été remplacé, semble-t-il par Takuya Kimura.

 

 

I Come With The Rain

 

 

L'autre raison majeure pour laquelle cette production française au budget de 18 millions d'euros et financée en partie par StudioCanal attise la curiosité, c'est qu'elle amorce un net virage dans la carrière de son réalisateur et scénariste, Tran Anh Hung. On connaissait en effet ce dernier pour les œuvres lentes et envoûtantes que sont L'Odeur de la Papaye Verte (1993), Cyclo (1995) et A La Verticale de l'Eté (2000). Parmi les métrages cités ici, les deux premiers happaient, fascinaient littéralement, pour peu que l'on ne soit pas rebuté par de longs plans sur les gouttes d'eaux parsemant les feuilles vertes d'un jardin. Le style Tran Anh Hung a cela de particulier qu'il repose sur une esthétique très léchée tout en parvenant à retranscrire avec un naturel saisissant (on peut presque parler de naturalisme) la présence physique des êtres et de la nature qui les entoure. Malgré tout, au contraire des deux précédents, A La Verticale de l'Eté était loin de faire l'unanimité, ses excès contemplatifs frisant parfois le nombrilisme artistique bien que le film possède par ailleurs de nombreuses qualités. On était tout de même loin de s'attendre à ce que Tran Anh Hung ne donne pas de nouvelles pendant près de huit ans !

 

 

I Come With The Rain

 

 

Son nouveau film I Come With The Rain, dont le titre français sera selon toute probabilité Je viens avec la pluie, change radicalement du registre habituel de Tran puisqu'il s'agit d'un thriller fantastique. C'est l'histoire de Kline (Josh Hartnett), un ex-flic de Los Angeles devenu détective privé, et qui est engagé par un milliardaire chinois. Pour retrouver le fils de ce dernier, Shitao (Takuya Kimura), Kline se rend Hong Kong et aux Philippines. Epaulé par Meng Zi (Shawn Yue), un flic de Hong Kong, il suit une piste qui le mène à un gangster local, Su Dongpo (Lee Byung-Hun), et la petite amie de celui-ci (Tran Nu Yen Ke). Mais Kline est rapidement distrait de son enquête par ses souvenirs du serial killer Hasford (Elias Koteas), dont les méfaits l'avaient justement poussé à quitter la police. Kline va-t-il une nouvelle fois perdre les pédales ?

I Come With The Rain intègrerait des éléments surnaturels mais aussi une bonne dose de violence extrême. Les images ensanglantées de Josh Hartnett et Lee Byung-Hun qui suivent en témoignent. A signaler aussi une alliance surprenant pour la bande originale du film : elle sera signée du compositeur Gustavo Santaolla, à qui l'on doit la musique de 21 Grammes et Babel, mais aussi du groupe Radiohead. On se souvient que Tran Anh Hung était précurseur dans la découverte du groupe de rock puisque l'on pouvait découvrir en 1995 dans Cyclo le célèbre titre Creep...

 

Si la date de sortie française reste indéterminée, le film étant actuellement en montage, on parle déjà d'une projection cannoise. Nous vous proposons d'ores et déjà ci-dessous une petite galerie de photos.

 

 

I Come With The Rain

 

I Come With The Rain

 

I Come With The Rain

 

I Come With The Rain

 

I Come With The Rain

 

I Come With The Rain

 

I Come With The Rain

 

I Come With The Rain

 

I Come With The Rain

 

I Come With The Rain





Par Elodie Leroy 6 commentaires


Derniers commentaires
Par etrangedesign il y a 9 an(s)
Je viens de voir l'oeuvre,et je pense que c'est l'un des filmes qu'il ne faut absolument pas rater.
1e: La beautée des images ,la naration visuel étant du miel la camera transporte le spéctateur avec delicatesse,du pure plaisir.
2ém :La psychologie des personnages, toujours super lisible,on perçoit très rapidement les sentiments de chacun de manière juste.
3em : Le scénario est sans reproche ainsi que le choix des acteurs
(Presque tous...)J'ai aimé voir se filme.

Répondre
-
voter voter


Par CineGlock il y a 10 an(s)

likeSmall
Retranscription Interview de Tran Anh Hung (27 mai 2009)
Source : Tsutaya Online, http://www.tsutaya.co.jp/cinema.html

Q : L'idée de départ ?

C'était un désir de ma part de revoir l'iconographie religieuse qui existe depuis très longtemps et j'avais envie de moderniser la crucifixion. C'est l'idée de départ pour faire ce film. Et puis les actualités de nos jours sont tellement violentes et cela concerne très souvent la violence physique donc la souffrance de la chair. Je voulais faire un film qui parle de cela.

Q : Le choix des acteurs ?

D'abord ils étaient disponibles et puis ceux sont tous de grands acteurs. Ils ont une expression très puissante, cela a été un plaisir d'adapter les personnages que j'ai écrit à leurs personnalités. Travailler avec des acteurs qui sont de grands professionnels c'est merveilleux parce qu'ils inventent, ils apportent beaucoup de choses pour enrichir les personnages, donc pour un réalisateur ce n'est que du plaisir.

Q : Hong Kong, le décor idéal ?

Oui en effet. Hong Kong est une ville moderne et asiatique avec tous ces grattes-ciel qui sont extrêmement tape à l'oeil et qui montre toute l'ambition humaine, la vanité. C'est quelquechose que l'on ne trouve pas à Tokyo par exemple. Les grattes-ciel à Tokyo sont très beaux, mais beaux dans la discrétion. J'aime beaucoup cela mais pour les besoins du film il fallait un lieu beaucoup plus clinquant, beaucoup plus exhibitionniste. Dans cette perspective, Hong Kong était la ville idéale. Parallèlement, il y a encore à Hong Kong des endroits sales, extrêmement patinés et c'était très intéressant de les exploiter. C'est la raison pour laquelle je souhaitais absolument tourner le film à Hong Kong.

Q : Faut-il avoir une connaissance du christianisme pour appréhender le film ?

Non, je ne pense pas que comprendre les notions religieuses permet de mieux comprendre le film. Le film ne parle absolument pas de religion. Le film parle de la souffrance de la chair qui est un sujet universel. Quand il y a une guerre quelque part, c'est la chair qui souffre et c'est cela qui est montré dans le film. Donc il n'est absolument pas nécessaire de s'y connaitre en matière de christianisme pour comprendre le film. Dans ce film, l'image du Christ est uniquement une retraduction moderne de toute cette imagerie de la crucifixion qui existe depuis des siècles . C'est simplement cela que je voulais communiquer aux spectateurs. Mais le film en lui-même n'est absolument pas un film d'évangélisation, ce n'est pas un film qui prêche pour la religion ou parle de la religion. Pas du tout.

Q : Le film en 1 mot ?

Le film est trop riche pour être défini en 1 mot... Peut-être je dirais la "Beauté". La vraie grande beauté. La beauté qui est entachée d'impuretés, de souffrance. C'est cela la vraie beauté, pour le reste c'est de la "joliesse".

Q : Vos espérances quant à l'accueil du film par les spectateurs ?

J'espère que le film leur apporte de nouvelles sensations. C'est très important. Très souvent on va au cinéma revoir toujours les mêmes choses et confirmer ce que l'on connait déjà. Ici je fais une proposition de quelque chose de nouveau, de nouvelles sensations et j'espère que les spectateurs acceptent de recevoir ces nouvelles sensations. C'est l'attitude la plus respectueuse que je puisse avoir vis-à-vis des spectateurs, en leur proposant à travers ce film des nouvelles sensations.

Répondre
-
voter voter


Par CineGlock il y a 10 an(s)

likeSmall
En attendant désespéremment une éventuelle sortie dans les salles de l'hexagone, voici quelques précieuses infos pour les cinéphiles curieux.

I COME WITH THE RAIN

Ecrit & Réalisé par Tran Anh Hung
Avec : Josh Hartnett, Elias Koteas, Takuya Kimura, Lee Byung-Hun, Shawn Yue, Tran Nu Yen Khe
Directeur de la Photographie : Juan Ruiz Anchia
Musique : Radiohead, Gustavo Santaolalla
Chef Décorateur : Benoît Barouh
Chef Monteur Image : Mario Battistel
Producteurs : Fernando Sulichin (Babel, She Hate Me, Bully, Malcom X), Jean Cazès (Cyclo, Leaving Las Vegas, La Cité des Enfants Perdus)
Distributeur en France : TFM
Format : Couleur /35mm
Durée : 120'
Dates de Sortie : Japan (6 juin 2009) / Russie (17 Septembre 2009) / France (indéterminée)
Site Officiel (Japon) : http://icome.gyao.jp

Synopsis
Kline (Josh Hartnett), un ancien officier de police de Los Angeles, aujourd’hui détective privé, est engagé pour retrouver Shitao (Takuya kimura), le fils d’un riche industriel d’origine chinoise. Il retrouve sa trace aux Philippines puis poursuit ses recherches jusqu’à Hong Kong. C’est là qu’il retrouve un vieil ami officier de police, Meng Zi (Shawn Yue) qui l’entraîne avec lui sur les traces de Su Dongpo (Lee Byung-Hun), un des leaders de la mafia locale. Grâce à quelques indices, Kline a l’intuition que l’enquête de Meng Zi peut l’amener à Shitao. Mais son ami est victime d’une tentative d’assassinat et hospitalisé.

Dans cette ville inconnue, Kline se retrouve alors seul, sans véritables pistes pour poursuivre son enquête. Il s’enferme dans un appartement et peu à peu se replonge dans les souvenirs de Hasford (Elias Koteas), un tueur en série qu’il a traqué pendant 27 mois alors qu’il était encore officier de police. Les crimes de Hasford continuent de le hanter.

Après quelques semaines immergé dans ses souvenirs terrifiants, Kline est sur le point de quitter Hong Kong en acceptant son échec quand il retrouve Shitao, un Christ moderne vivant parmi des clochards.

Note du Réalisateur Tran Anh Hung
" Après 3 films sur le Vietnam (L'Odeur de la Papaye Verte, Cyclo, A la Verticale de l'Eté) , j’ai éprouvé le besoin de prendre un tournant décisif dans ma carrière. Avec I COME WITH THE RAIN, j'ai réalisé un film d’action baroque, un thriller passionné, intense et poétique, hanté par 3 figures de la mythologie occidentale et cinématographique : le tueur en série, le détective privé et la figure christique.
L’action se situe à San Francisco et à Hong Kong et j’y fais se rencontrer de grands acteurs américains et asiatiques.
Dans ce film, la chair est à la fois effrayante et magnifique. Elle est violente par l’incroyable charge émotionnelle qu’elle produit et c’est cette violence qui est magnifique.
Quant à la sensualité et la modernité inhérentes au film, elles sont portées à leur point d’incandescence par la musique. "

Répondre
-
voter voter


Par anon-CineGlock il y a 10 an(s)
@ merzboy : merci pour l'info. Alors à quand une sortie en France ?
Répondre
-
voter voter


Par merzboy il y a 10 an(s)

likeSmall
TFM détient les droits de distrib français
Répondre
-
voter voter


Par anon-CineGlock il y a 10 an(s)
Ce film français vient de sortir en salles au Japon (6 juin 2009) et sortira dans les salles en Russie le 17 septembre 2009.
A quand enfin une sortie dans les salles de l'hexagone??? Tran Anh Hung est un réalisateur français !!! Quand on voit le nombre de merdes roses à l'affiche actuellement, c'est rageant qu'aucun distributeur n'est acquis les droits d'I Come With The Rain pour la France.

Répondre
-
voter voter


>> Voir les 6 réponses dans le forum


Gagnez du temps et des points de réputation :


*




Je viens avec la pluie

Les dernières news
I Come With The Rain : bandes-annonces coréennes
Beau face-à-face entre Josh Hartnett et Lee Byung-Hun en perspective

I Come With The Rain : des nouvelles, enfin !
Le film de Tran Anh Hung avec Josh Hartnett et Lee Byung-Hun resurgit !

Vidéos à ne pas manquer

Jeux Concours

Newsletter FilmsActu


Films Actu - Toute l'actualité du film : Cinéma, DVD, Blu-Ray et Série TV. Critique de films, trailer, bande annonce, sorties vidéo, streaming & fonds d'écran

 © 2007-2019 Filmsactu .com. Tous droits réservés. Reproduction interdite sans autorisation.

Réalisation Vitalyn

Filmsactu.com est édité par Mixicom, société du groupe Webedia.