FilmsActu.com



Test Blu-ray : Boulevard de la mort – Blu-Ray

Test du Blu-Ray Boulevard de la mort

Il n'y a pas que les majors américains qui se foutent concrètement de leurs consommateurs. Et non ! TF1 Vidéo, qui lorgne de plus en plus vers la vacuité culturelle de la chaine dont il partage l'enseigne, ne semble pas fichu de comprendre les œuvres dont il est détenteur. Pensant encore s'adresser à un public de base, l'éditeur sacrifie purement et simplement la version originale sans avoir peur de se fâcher avec le cœur de cible du produit. On pourrait basculer dans l'insulte facile et légitime mais on préfère vous inviter à consulter le test complet du Blu-Ray que vous ne devez surtout pas acheter !

 

Sortie blu-ray : 3 décembre 2009

 

Test du Blu-Ray Boulevard de la mort





Par 19 commentaires


Image : 9/20

C'est déjà ça, l'image est bonne. Elle est même très bonne. Chose à laquelle on ne pouvait que s'attendre compte tenu de l'excellent transfert dont bénéficiait déjà le DVD standard il y a deux ans et qui confirme au moins le savoir-faire de l'éditeur pour ce qui est de proposer des copies souvent splendides (il ne manquerait plus qu'ils se plantent aussi là-dessus). La HD permet de redécouvrir un travail de photographie qui, outre les défauts rajoutés en post-production, joue savamment avec les couleurs mais également des conditions d'éclairage et/ou de teintes nocturnes du plus bel effet. Le bon côté de la chose, c'est que la haute définition permet de rendre encore plus évidente la texture Grindhouse granuleuse et éraflée, là où l'encodage DVD pouvait en masquer certaines nuances. Cela sonne nettement plus vrai et c'est bien la seule qualité qui pourrait encore justifier l'achat de l'objet.

 

Retrouvez nos captures en 1080p :

 

Boulevard de la mort – Blu-RayBoulevard de la mort – Blu-RayBoulevard de la mort – Blu-RayBoulevard de la mort – Blu-RayBoulevard de la mort – Blu-RayBoulevard de la mort – Blu-RayBoulevard de la mort – Blu-RayBoulevard de la mort – Blu-RayBoulevard de la mort – Blu-RayBoulevard de la mort – Blu-RayBoulevard de la mort – Blu-Ray


Son : 3/20

Alors là : gueulante ! Non mais qu'est ce qui ne tourne pas rond dans la tête de certains éditeurs ? Que certains soient affreusement à la masse (Warner ou Paramount, pour ne pas les citer) en n'attribuant pas encore de piste HD aux doublages étrangers à la langue d'origine passe encore, même si c'est ouvertement idiot. Mais là, TF1 Vidéo enfonce le clou (une grande spécialité de l'éditeur, soit dit en passant, The Mist et quelques autres souffrant du même traitement) puisque ces messieurs blindent le disque de stickers qui ventent les méritent de la HD mais ne proposent la version originale que dans un simple et tout petit Dolby Digital 5.1 du même niveau que celui proposé sur le DVD. Démarche totalement incompréhensible, effarante, énervante, nous amenant à nous interroger amèrement sur le sérieux de certaines lignes éditoriales et l'intégrité culturelle de ceux qui les composent. Probablement l'un des titres les plus importants du catalogue de TF1, Boulevard de la mort est une sorte de gâchis en Blu-Ray qui met ostentatoirement en sourdine le plaisir que peut procurer un tel film sur ce support. Ni plus, ni moins.

 

Alors évidemment, on peut toujours se rabattre sur la très mauvaise version française qui, elle, a droit à tous les honneurs (DTS-HD Master Audio d'une puissance et d'une dynamique monstrueuse dépassant parfois les 5 mégas et demi à la seconde). Mais elle ne sert à rien! Le film ne se regarde pas comme ça. Ce n'est pas en VF que le spectacle s'apprécie. Ce n'est pas en VF que les possesseurs d'un équipement home cinema se doivent de redécouvrir la chose... On ne peut que vivement vous inviter à laisser cette fumisterie dans les bacs (autant se rabattre sur le DVD standard qui proposait déjà une belle image) et à vous tourner vers l'import qui, fort heureusement, ne déçoit pas de ce côté-là. On ne peut que croiser les doigts pour que l'éditeur change rapidement son fusil d'épaule pour ses titres à venir... Ou que ces gens ne distribuent tout simplement plus de films du tout !

 

Nb : Planète Terreur est logé à la même enseigne.

 

Boulevard de la mort – Blu-Ray

 


Bonus : 5/20

Le Blu-Ray reprend, à l'identique, les suppléments de l'édition DVD. Ces derniers sont parfois sympathiques dans le ton avec lequel ils abordent le sujet mais encore un peu trop commerciaux pour totalement convaincre. Le discours vendeur du cinéaste passe ainsi très bien sur certains modules, mais se montre particulièrement inutile sur d'autre.

 

On commence gentiment l'interactivité avec Les Bolides de Boulevard de la mort (11min52), qui s'impose parmi les bonus les plus généreux de cette édition. Une partie de cette chronique détaille longuement quels points évoqués sur les bonus suivants, mais l'essentiel est là : les voitures, la vitesse, les références et les volontés du réalisateur en matière de poursuite. C'est un peu expédié, certes, mais Tarantino est suffisamment clair dans son propos. Pour une "première édition", c'est plutôt correct.

 

Boulevard de la mort – Blu-Ray

 

Reservoir Girls : le casting selon Tarantino (21min14) :

On ne va pas se leurrer, le module Reservoir Girls est avant tout une petite featurette commerciale ventant les mérites et la présence des nombreuses comédiennes malmenées dans cette histoire de bolides. Pourtant, même dans une featurette, Quentin Tarantino est un orateur passionné et véhicule sans peine les motivations de ses choix multiples à travers son interview, elle-même entrecoupée de quelques interventions des principales intéressées. Le réalisateur survole ainsi la façon dont il a auditionné ses actrices, ce qui l'a interpellé chez chacune d'elles et la fameuse "extraordinaire" expérience que fut le tournage. Rien de concrètement révolutionnaire, mais compte tenu du propos du film (l'évolution de la femme dans le cinéma de genre), on ne pouvait pas passer à côté.

 

Zoé Bell : De cascadeuse à actrice (8min58) :

Un peu laissée pour compte dans le module précédent (quelques secondes seulement), la cascadeuse et désormais comédienne Zoe Bell revient ici sur le devant de la scène. Il s'agit ni plus ni moins que de la véritable révélation du film, parce qu'elle est très drôle et exécute quelques séquences proprement hallucinantes. Ce module ne se penche pas vraiment sur ses performances physiques mais plutôt sur l'improbable transition offerte par Tarantino qui lui a autorisé un vrai rôle "parlant" à l'écran. Via quelques interviews croisées entre Zoe Bell et le réalisateur, on récapitule brièvement sa carrière ainsi que son arrivée et son accueil sur le projet.

 

Boulevard de la mort – Blu-Ray

 

Les As du volant (20min40) :

Voilà le bonus qu'on attendait le plus en se penchant sur l'interactivité de Death Proof : un vrai décorticage des prouesses automobiles des vingt dernières minutes du film. Bien évidemment, on reste dans un cadre promotionnel puisque personne ne tarit d'éloge sur ses collaborateurs, mais au-delà de ce discours subsistent les images et explications aussi spectaculaires que le résultat à l'écran... Chose compréhensible quand on devine que Tarantino a tenu à respecter autant que possible l'authenticité des séquences en limitant les coupes et en s'abstenant d'effets en post-production. Alors oui, Zoe Bell était vraiment agrippée sur le capot, oui les voitures étaient lancées à 130 kilomètres heures, et les tonneaux multiples de chaque voiture n'ont jamais été un bricolage de montage. On regrettera peut-être la trop courte durée du documentaire...

 

Kurt Russel est Mike le Cascadeur (9min34) :

Là encore, on reste dans la franche camaraderie et les échanges de bons mots entre l'acteur et le réalisateur par interviews interposées. Il n'y a franchement rien d'enrichissant à se mettre sous la dent sur un plan purement informatif, si ce n'est quelques anecdotes sur l'arrivée et le tournage des séquences excentriques. Il y avait franchement mieux à raconter...

 

Des hommes sur le boulevard (8min16) :

Il s'agit cette fois d'une galerie de portraits s'intéressant aux rares garçons du film, apparaissant entre autre dans la première partie du film. Congratulation générale, jeunes gars (Eli Roth) en pamoison devant leurs idoles (Kurt Russell) sont au programme de ce qui demeure une fois de plus une pièce commerciale sympathique mais frustrante...

 

Boulevard de la mort – Blu-Ray

 

L'interactivité se conclut sur la bande-annonce de Double Dare, documentaire suivant l'ascension de Zoe Bell, une version longue de la scène où Mary Elizabeth Winstead chante dans sa voiture ainsi qu'un dernier bonus qui s'avère paradoxalement être le plus plaisant de tous malgré sa courte durée. En quelques 4min30, Tarantino nous parle de ses méthodes de montage (le délai était plus court ici que sur Reservoir Dogs) avant que ce petit module bascule dans un chutier où tous les acteurs présents à l'écran saluent Sally, la monteuse du film.


Derniers commentaires
Par tenia il y a 11 an(s)

likeSmall
pavupapri a écrit:Disons qu'il faut quand même garder à l'esprit que le consommateur de base à qui s'adresse le Blu-Ray sont les cinéphiles suffisamment passionnés pour investir lourdement. En somme, pas madame ou mr tout le monde pour qui, effectivement, une VF est le consommable de base, et qui se fiche d'ailleurs bien de savoir s'ils matent leur film en DTS truc much ou stéréo... Ce qui compte, c'est de pas lire les sous-titres...

Donc, le consommateurs qui traite son home cinéma comme un véritable investissement, c'est souvent un fan hardcore de cinoche qui ne peut que matter les films en VO (à part qq exceptions, mais c'est un autre débat). J'ai presque envie de dire que c'est pas le problème. Ce qui me gène plus, c'est quand ce mauvais gout se répercute sur ce que proposent les produits.

Que les gens aiment ou pas, un moment donné, il faut être objectif : c'est le minimum syndical de proposer la langue d'origine, celle dans laquelle le film a été tourné, dans les meilleures conditions possibles. Je ne dis pas que ça doit être soit la VO au détriment de la VF (si on peut avoir les deux, tant mieux, tout le monde sera content), mais la langue d'origine doit au moins être prioritaire, pour la simple et bonne raison que c'est l'oeuvre, telle qu'elle a été conçue. Si les gens n'aimaient pas les films trop longs, t'aimerais qu'on charcute d'une heure un film qui dure trois plombes, juste parce qu'en France, c'est ce que les gens préfèrent ?

Donc oui, je rejoint Tenia, un éditeur qui privilégie la VF au détriment de la VO pour l'utilisation d'un canal HD se plante totalement. A quoi bon investir dans un Blu-Ray si c'est pour se taper une piste son du niveau du DVD ?


Voilà, précisément.

Et je disais ça, je suis même pas équipé HD. C'est simplement que, comme tu le dis, privilégier la VF et dire "bon bah on fera avec", c'est un nivellement par le bas.
Et il se doit d'être dénoncé bien plus fort que quand un doublage est négligé.

Après, la VF ou pas, c'est un choix. Mais oui, sans vouloir jouer l'intégriste, la VO est une partie intégrante du film. Les dialogues ont été dans cette langue, pour qu'on en profite dans cette langue. Pas pour qu'un extérieur vienne ensuite traduire ça (parfois pour le meilleur, souvent pour le pire), et que des voix françaises parfois choisies n'importe comment viennent en rajouter (pour avoir bouffer du polar HK en VF fut une époque, Chow Yun-fat et sa voix de bûcheron enrouée, ça va 5 minutes, hein ^^).
Personnellement, pour tout ce qui est anglophone, même les sous-titres, je ne me satisfais que de transcripts.

Et je sais qu'un film comme Max et les maximonstres, ou ici un film d'ambiance à dialogues comme un Tarantion, plutôt ne pas les voir que de les voir en VF.

Maintenant, il est évident qu'à l'heure actuelle, le doublage dans la langue nationale devrait être au même niveau que la langue d'origine, et en HD. Ca me parait la base quand on fait un bon BR d'avoir aussi droit à de la HD sonore, auquel cas, à quoi bon ?

Mais un conseil, sans mépris ou quoique ce soit : cubedsman, oui, la VO change l'appréciation d'un film du tout au tout (surtout quand on s'éloigne du film grand public).

Répondre
-
voter voter


Par Cubedsman il y a 11 an(s)

likeSmall
Ben je suis assez bien équipé (j'ai seulement le home cinéma qui me manque, car un lourd investissement) et c'est pas pour ça que je regarde les films en VO, après je comprend ton point de vu sur le fait que la langue d'origine doit-être la meilleure, c'est totalement vrai,cependant le jeux d'un acteur ne se résume pas qu'à sa voix (bien que sa en fasse partie)...
Enfin bref on se retrouve sur pas mal de point et ce débat m'a tout de même donné envie de regarder mes meilleurs film en Vo, voir si cela change vraiment le tout...

Répondre
-
voter voter


Par pavupapri il y a 11 an(s)

likeSmall
Cubedsman a écrit:Ben voila ton coup de gueule est passé, mais en tout cas sache qu'il ne me touche pas car tout ce que tu dit c'est pas du tout ce que je pense,donc bref mon message étais juste pour dire que le coup de gueule de JA étais complétement inapproprié surtout quand on lis "ne pas acheter le BR" car la piste son VO est naze, alors que par contre quand une piste son VF est de la même qualité que celle de cette VO là c'est autre chose (tu vois je peut aussi te balancer de tels arguments, je prend les tient et je les retournes en notre faveurs, nous les incultes du cinéma, nous les pauvres personnes qui regardent des film en VF, oh quelle honte...)


Disons qu'il faut quand même garder à l'esprit que le consommateur de base à qui s'adresse le Blu-Ray sont les cinéphiles suffisamment passionnés pour investir lourdement. Le mec qui se paye des Blu-Ray, c'est le même qui s'achète un plasma d'1m50 de base ou un videoprojecteur, un ampli HD à + de 1000 euros, des collones à 180 watts qui coutent aussi la peau du cul, etc. En somme, pas madame ou mr tout le monde pour qui, effectivement, une VF est le consommable de base, et qui se fiche d'ailleurs bien de savoir s'ils mattent leur film en DTS truc much ou stéréo... Ce qui compte, c'est de pas lire les sous-titres...

Donc, le consommateurs qui traite son home cinéma comme un véritable investissement, c'est souvent un fan hardcore de cinoche qui ne peut que matter les films en VO (à part qq exceptions, mais c'est un autre débat). Et je pense qu'un passionné de musique hallucinerait s'il achetait un disque d'un chanteur anglo-saxon quelconque avec une voix off française par dessus qui traduirait les paroles... Ca serait bizzare, ça serait même carrément génant à écouter. Pour les films, c'est pareil... Je m'étonne d'ailleurs du nombre de gens qui prétendent aimer un acteur, ou sa façon de jouer, alors qu'ils n'ont jamais entendu le son de sa voix... Bref. J4ai presse envie de dire que c'est pas le problème. Chacun fait ce qu'il veut. Ce qui me gène plus, c'est quand ce mauvais gout se répercute sur ce que proposent les produits :

Donc, le fan de cinoche, qui matte ses films en VO et qui a le vrai matos pour profiter enfin de ses films sans avoir à subir la faiblesse d'encodage des formats précédents ne peut qu'éxiger que la VO (au moins) bénéficie d'une piste HD. Et c'est normal. Que les gens aiment ou pas, un moment donné, il faut être objectif : c'est le minimum syndical de proposer la langue d'origine, celle dans laquelle le film a été tourné, dans les meilleures conditions possibles. Je ne dis pas que ça doit être soit la VO au détriment de la VF (si on peut avoir les deux, tant mieux, tout le monde sera content), mais la langue d'origine doit au moins être prioritaire, pour la simple et bonne raison que c'est l'oeuvre, telle qu'elle a été conçue. Si les gens n'aimaient pas les films trop longs, t'aimerais qu'on charcute d'une heure un film qui dure trois plombe, juste parce qu'en France, c'est ce que les gens préfèrent ?

Donc oui, je rejoint Tenia, un éditeur qui privilégie la VF au détriment de la VO pour l'utilisation d'un canal HD se plante totalement. A quoi bon investir dans un Blu-Ray si c'est pour se taper une piste son du niveau du DVD ?

Répondre
-
voter voter


Par Cubedsman il y a 11 an(s)

likeSmall
Ben voila ton coup de gueule est passé, mais en tout cas sache qu'il ne me touche pas car tout ce que tu dit c'est pas du tout ce que je pense,donc bref mon message étais juste pour dire que le coup de gueule de JA étais complétement inapproprié surtout quand on lis "ne pas acheter le BR" car la piste son VO est naze, alors que par contre quand une piste son VF est de la même qualité que celle de cette VO là c'est autre chose (tu vois je peut aussi te balancer de tels arguments, je prend les tient et je les retournes en notre faveurs, nous les incultes du cinéma, nous les pauvres personnes qui regardent des film en VF, oh quelle honte...)
Répondre
-
voter voter


Par tenia il y a 11 an(s)

likeSmall
Cubedsman a écrit:Hey les gars avant de crier au scandale, sachez que chacun à son propre point de vu, est-ce que j'ai critiqué ceux qui regardent les films en VO, est-ce que j'ai crié "Vive la VF"???


"la piste son de la VF est quand même loin d'être à chi**, donc en gros [b:2waxryri]beaucoup de bruit pour pas grand chose[/b:2waxryri], faut seulement regarder le film en VF..."

C'est pour moi très clair. "La VO, je m'en fous, la VF, c'est très bien, pis si z'êtes pas contents, z'avez qu'à faire comme moi, hein".

Cubedsman a écrit:Tout simplement car tout le monde ne regarde pas les films en VO (d'ailleurs ils sont moins que ceux qui regardent en VF)


"La preuve du pire, c'est la foule" - Sénèque.

Étonnamment, quand on regarde des éditeurs exigeants comme Criterion ou Masters Of Cinema, on se rend compte que tout doublage est banni.
A croire donc que la foule est maso. Enfin, je dis maso, ça pourrait être plein d'autres mots, mais je vais encore passer pour un gros élitiste, du genre à regarder du Woody Allen en VO et sans sous-titres (han ! t'imagines ! Sans sous-titres, en plus ! Pouah, encore un intello qui se la pète, ça).

Je rigole, hein, c'est juste une blague.
Mais bon, l'argument du nombre, hein, il n'a jamais rien vallu, donc bon...

Mais c'est juste que quand la VF est délaissée et qu'on vient doucement dire qu'en même temps, c'est qu'un doublage, on se fait tomber sur le râble. Donc bon, c'est juste l'occasion de retourner poliment la chose.

"Faut [b:2waxryri]juste[/b:2waxryri] regarder le film en VF", jte jure.
Un Tarantino, en plus...


Après, le prends pas personnellement, hein. C'est juste une remarque globale, mais c'est toi qui m'a permis de la faire, rien de plus.

Mais dans l'ensemble, oui, il y a des soucis au niveau des éditeurs (même si chez TF1 Video, c'est leur 1er faux pas technique), il y a aussi un problème culturel profond chez les gens qui râlent quand la VF est malmenée, mais à qui se foutent gentiment de ceux qui se plaignent quand c'est la VO qui prend, etc etc.

Répondre
-
voter voter


Par captain-spaulding il y a 11 an(s)

likeSmall
De toute manière au risque d'en surprendre pas mal je ne vois toujours pas l'intérêt du blu ray! (sauf pour les films d'animation!) Je trouve que cette image et ce son aseptisés qui laissent transparaitre les moindres défauts d'une scène trahit le charme de certains films (evil dead en blu ray? hum...)
à mon avis le blu ray ne trouve son "utilité" que si on s'extasie devant les daubes intégrales de Emmerich, Bay et consorts! (donc pas d'intérêt!)
Et bordel c'est quand qu'on a droit a un coffret grindhouse en zone 2???!!!

Répondre
-
voter voter


Par joblo il y a 11 an(s)
tenia a écrit:
Hum. Exact. J'ai cru, pourtant. Il n'empêche que les BR de TF1, en plus d'être de bien jolis Steelbook, c'est aussi et surtout de magnifiques pièces techniques comme Casino, Dans la brume électrique, Les seigneurs de la guerre, The Fountain, etc etc.

Crier à l'éditeur foireux alors que le diptyque Grindhouse est leur 1er faux pas, quand certains comme la FOX en pondent des merdiques à tour de bras, ça me parait poliment abusé.



Fox a beau sortir des bousasses , leurs éditions vidéo sont souvent (si ce n'est toujours) au top techniquement. Warner en revanche ...

Répondre
-
voter voter


Par Cubedsman il y a 11 an(s)

likeSmall
Hey les gars avant de crier au scandale, sachez que chacun à son propre point de vu, est-ce que j'ai critiqué ceux qui regardent les films en VO, est-ce que j'ai crié "Vive la VF"???
Non, j'ai simplement fait la remarque que le coup de gueule ne s'adresse pas à tous le monde, et quand je lis qu'il ne faut pas acheter le BR, je dit non, tout simplement car tout le monde ne regarde pas les films en VO (d'ailleurs ils sont moins que ceux qui regardent en VF), alors avant de me traiter de boulet ou de mouton, relisez bien mes propos et mettez les dans le contexte...

Répondre
-
voter voter


Par anon-Neo300487 il y a 11 an(s)
@ tenia

Je dis pas que tout est de la merde, mais plutot que leur politique "consomme comme on le veut et ferme ta gueule" élude, les, il est vrai, quelques beaux coffrets.
Et je n'ai pas pour habitude crier au génie quand au final j'en ai pour mon argent. Parce que cette belle qualité, tu la payes.
En revanche, réagir quand on se fout de ta gueule, en faisans un peu tout ce que j'ai cité plus haut, c'est déjà plus dans ma démarche. Et en plus ça défoule lol.

Surtout que cette mauvaise qualité, tu la payes de la même façon...

Bon après, ce n'est qu'un message sur un forum.

Répondre
-
voter voter


Par anon-Neo300487 il y a 11 an(s)
@ Mattiii.

Tu sais, je pense que je te rejoins sur ce point. On a tous à un moment gouté à quelque chose qui va un peu à l'encontre de nos "idées". Mais je pense qu'il n'y a pas de honte à ne pas rester enfermé dans ses gouts.
C'est comme tout, la daube c'est bien de temps en temps (bon, je dis de la daube digeste, pas dans le genre RTT...lol), mais en petite quantité.

Répondre
-
voter voter


>> Voir les 19 réponses dans le forum


Gagnez du temps et des points de réputation :


*




Boulevard de la Mort
Boulevard de la Mort
Sortie : 3 Décembre 2009
Éditeur : TF1 Video

Les dernières news

Vidéos à ne pas manquer

Newsletter FilmsActu


Films Actu - Toute l'actualité du film : Cinéma, DVD, Blu-Ray et Série TV. Critique de films, trailer, bande annonce, sorties vidéo, streaming & fonds d'écran

 © 2007-2021 Filmsactu .com. Tous droits réservés. Reproduction interdite sans autorisation.

Réalisation Vitalyn

Filmsactu.com est édité par Mixicom, société du groupe Webedia.