FilmsActu.com



Test DVD : Nosferatu, fantôme de la nuit

Test DVD Nosferatu, fantôme de la nuit Annoncé depuis des lustres sous la houlette de Gaumont Vidéo, Nosferatu, fantôme de la nuit prend enfin place au milieu les bacs DVD et Blu-ray. La mauvaise nouvelle est que le film est, pour des questions de droits, uniquement accompagné du doublage français. Avant toute chose, un petit retour en arrière s'impose.

Co-produit entre la France et l'Allemagne, Nosferatu, fantôme de la nuit a la particularité d'avoir été tourné deux fois, en allemand et en anglais, avec les mêmes comédiens. Deux montages du film existent donc, le premier à destination unique du marché allemand, le second pour une exploitation à l'international. C'est cette dernière version qui fut à l'époque exploitée dans les salles françaises.

"Et c'est bien là le problème" explique-t-on chez Gaumont Vidéo. "Montages différents, durées différentes, donc double restauration pour un seul film. Soit un coût prohibitif. Les frais à engager pour restaurer deux films au lieu d'un étant à la charge de Gaumont Vidéo à 100%, ce titre est économiquement irrémédiablement déficitaire. L'édition vidéo d'œuvres cinématographiques est certes un acte artistique mais aussi économique. Nous ne pouvons nous résoudre, en tant qu'éditeur et créateur de cette collection Gaumont Classiques, à mettre en danger la collection juste pour une histoire de version originale, sachant que plusieurs interprètes du film de Herzog sont français !"

Ce qui n'explique néanmoins pas l'absence d'une piste anglaise sur le DVD... Découvrez le test DVD de Nosferatu, fantôme de la nuit ci-dessous.

Sortie DVD : 23 Septembre 2010

Test DVD Nosferatu, fantôme de la nuit




Par 1 commentaires


Image : 6/20
Bien que le master ait été restauré en haute définition, le transfert n'est malheureusement pas exempt de défauts. On fera abstraction des quelques points noirs et blancs qui subsistent ici et là à l'image, le soucis venant principalement de la gestion des noirs, médiocre puisqu'ils écrasent tout détail (cf captures 3 et 5). Les nombreuses séquences en basse lumière sont les premières victimes. C'est d'autant plus dommage que la palette colorimétrique aux teintes très froides (Jörg Schmidt-Reitwein, le chef opérateur, avait installé un filtre violet-mauve devant l'objectif afin de supprimer toute couleur vive) restitue fidèlement les intentions poético-naturalistes si chères à Herzog. On notera par ailleurs quelques fourmillement aux arrière-plans.

Nosferatu, fantôme de la nuitNosferatu, fantôme de la nuitNosferatu, fantôme de la nuitNosferatu, fantôme de la nuitNosferatu, fantôme de la nuitNosferatu, fantôme de la nuit

Son : 8/20
Comme nous l'avons vu plus haut, seul le doublage français est proposé. Un doublage de qualité puisqu'assuré par les comédiens eux-mêmes. Si nous faisons abstraction de l'absence de version(s) orginale(s), la piste Mono 2.0 offre une belle écoute, parfaitement balancée entre les dialogues, la partition originale funèbre signée Popol Vuh et les ambiances glaçantes des Carpates.

Nosferatu, fantôme de la nuit

Bonus : 7/20
Nosferatu, fantôme de la nuit
L'éditeur accompagne la bande-annonce du film par Voyage au pays de l'indicible, petit documentaire q'une quarantaine de minutes rassemblant les témoignagnes de deux techniciens présents aux côté de Herzog sur le tournage (Dominique Colladant, chef maquilleur, et Harald Maury, ingénieur du son), de Serge Moati qui a dirigé Klaus Kinski sur Nuit d'or, Anne Martin, spécialiste du cinéma allemand de l'entre-deux guerres, ainsi que de Freddy Buache, historien du cinéma. Si les interventions d'Anne Martin et de Freddy Buache portent davantage sur les aspects historiques et esthétiques du film (les éléments de mise en scène notamment, sur lesquels Herzog se démarque du chef d'oeuvre du Murnau), les trois autres intervenant confirment au gré d'anecdotes pour qui l'avait oublié que le réalisateur de Fitzcarraldo était un sacré trimbré habité par son art, capable néanmoins à tout instant de tout foutre en l'air. On regrettera néanmoins que la relation basée sur le conflit entre cet "animal bizarre" (dixit Moati) qu'est Klaus Kinski et Herzog ne soit pas abordée.

Klaus Kinski, la métamorphose (21') et Histoire(s) de vampires (11'), pourtant présents sur le Blu-ray, sont ici aux abonnés absents.

Nosferatu, fantôme de la nuitNosferatu, fantôme de la nuit

À voir aussi
2 Orlok the Vampire : Nosferatu en 3D
Nosferatu

Derniers commentaires
Par tenia il y a 10 an(s)

likeSmall
"Montages différents, durées différentes, donc double restauration pour un seul film. Soit un coût prohibitif. Les frais à engager pour restaurer deux films au lieu d'un étant à la charge de Gaumont Vidéo à 100%, ce titre est économiquement irrémédiablement déficitaire. L'édition vidéo d'œuvres cinématographiques est certes un acte artistique mais aussi économique."

Lu sur le test Ecranlarge :

"Au lieu de pester comme beaucoup de nos confrères, nous avons cherché une explication auprès de l'éditeur. Et, elle est limpide. Le film de Herzog était une coproduction franco-allemande. Gaumont disposait des droits sur le territoire hexagonal tandis que l'exploitation allemande et internationale revenait à Werner Herzog Filmproduktion. D'autant qu'il existe deux montages du film de Werner Herzog, un montage allemand (exploité uniquement dans les salles allemandes) et un montage international (exploité partout ailleurs). Et c'est bien là le problème : montages différents, durées différentes, donc double restauration pour un seul film. Soit un coût prohibitif. Les frais à engager pour restaurer deux films au lieu d'un étant à la charge de Gaumont Vidéo à 100%, ce titre devenait d'un point de vue économique irrémédiablement déficitaire. L'édition vidéo d'œuvres cinématographiques est certes un acte artistique mais aussi économique."

C'est rigolo, quand même.

Répondre
-
voter voter


>> Voir la réponse dans le forum


Gagnez du temps et des points de réputation :


*




Nosferatu Fantôme de la nuit
Nosferatu Fantôme de la nuit
Sortie : 23 Septembre 2010
Éditeur : Gaumont Video

Les dernières news
Nosferatu, fantôme de la nuit
Klaus Kinski a les dents qui rayent le parquet en HD

Nosferatu, fantôme de la nuit
Werner Herzog remake le chef d'oeuvre (intouchable) de Murnau

Vidéos à ne pas manquer

Jeux Concours

Newsletter FilmsActu


Films Actu - Toute l'actualité du film : Cinéma, DVD, Blu-Ray et Série TV. Critique de films, trailer, bande annonce, sorties vidéo, streaming & fonds d'écran

 © 2007-2021 Filmsactu .com. Tous droits réservés. Reproduction interdite sans autorisation.

Réalisation Vitalyn

Filmsactu.com est édité par Mixicom, société du groupe Webedia.