FilmsActu.com



Cannes 2015 : Vice Versa, enfin le retour en grâce de Pixar ?

VICE VERSA de Pixar - La critique du film Projeté il y a quelques heures au Festival de Cannes où il figure dans la sélection officielle, en hors compétition, le dernier né du studio Pixar, Vice Versa, a visiblement emballé nombre de critiques présents sur la Croisette. Au point que beaucoup d'entre eux se sont demandés pourquoi le film de Pete Doctor ne figurait pas en compétition officielle (une remarque qui valait également pour l'énorme Mad Max : Fury Road de George Miller). En attendant la sortie de Vice Versa le 12 juin prochain, retrouvez ci-dessous notre revue de presse des critiques cannoises du film !



Synopsis de Vice Versa : En 2015, Pete Docter vous emmène dans le plus extraordinaire endroit du monde : dans l'esprit d'une fille de 11 ans nommé Riley. Grandir peut être une route chaotique, et Riley n'y fait pas exception, elle qui doit quitter son Midwest natal lorsque son père commence un nouveau travail à San Francisco. Comme chacun d'entre nous, Riley est guidée par ses émotions : Joie, Peur, Colère, Dégoût et Tristesse. Toutes ces émotions résident dans le Quartier Général, le centre de contrôle à l'intérieur de l'esprit de Riley et la conseillent dans sa vie de tous les jours. Tandis que la jeune fille et ses émotions bataillent pour s'adapter à sa nouvelle vie, des boulversements s'opèrent au sein du Quartier Général. Tandis que Joie, l'émotion dominante de Riley, tente par tous les moyens de conserver l'équilibre, un conflit éclate entre ses autres traits de caractère pour déterminer quelle attitude adopter face à une nouvelle vie, une nouvelle ville, une nouvelle école...

"Un grand Pixar, un grand film animé, un grand film tout court"

Cinemateaser : "VICE-VERSA invite le spectateur à un mélodrame intérieur et extérieur, subjectif et objectif, se jouant tout autant dans une tête que dans le salon feutré d’une famille en crise. En montrant les Hommes comme des créatures littéralement gouvernées par leurs émotions, Pete Docter fait plus que réunir intellect et sentiment. Ils les assimilent l’un à l’autre."
Culturebox : "Le dynamisme, la grande créativité et l'humour de Vice-Versa donnent un coup de vieux à beaucoup de films d'animation sortis ces dernières années. Celui-ci est moderne et intelligent, sur un sujet vraiment culotté, jamais abordé de cette façon, et servi par une image magnifique."
Oblikon : "Pixar réussit à faire un film à plusieurs niveaux, à la fois intéressant pour les grands et accessible pour les plus petits. L’affiche du film peut laisser penser à un film très enfantin et pourtant il n’en est rien donc, bien au contraire..."
Premiere : "D'une naïveté confondante (dans le meilleur sens du terme), Vice Versa est d’une incroyable complexité mais sa fluidité inouïe donne le sens instantanément. On aimerait être dans la tête des enfants qui vont le découvrir."
Onlike : "VICE VERSA rallume la flamme pour la petite lampe et ses artisans (Brad Bird, Pete Docter…) en renouant avec la formule magique qu’eux-mêmes ont su créer voici près de 20 ans."

"Le Inception du cinéma d'animation ?"

L'Obs : "A l’instar de l’Inception de Christopher Nolan dont Vice Versa serait le pendant fun et animé, le récit de Vice Versa s’abreuve de la complexité du monde, complexité qu’elle accueille à bras ouvert plutôt que de restreindre la réalité à une figuration sommaire."
L'Express : "Vice-versa est à la fois un film d'aventures, une comédie, un conte et une leçon. Un peu comme l'était Là-haut, considéré par beaucoup comme le meilleur Pixar, à ce jour."
RTL : "Pixar nous plonge dans la tête d'une adolescente, aux prises avec la joie, la colère, la peur, le dégoût, la tristesse. Le résultat est irrésistible et touchant."
A voir à lire : "Cette prise de risque commerciale est forcément revigorante de la part d’un studio coutumier du fait (WALL E et Là-haut), et décidément à mille lieues des poncifs de l’animation contemporaine qui se résume passablement à de l’épate visuelle."
Cinealliance : "Avec des idées à la pelle dans chaque plan, une animation virtuose au service d’une histoire originale d’une grande force à la fois burlesque et poétique, ce nouveau Pixar est une petite merveille."
Le Blog du Cinéma : "L’empathie envers [les personnages] est quasi inexistante, car ils manquent de ces nuances, de cette psychologie, de cette complexité à même de permettre l’identification; sans empathie, difficile de placer des enjeux viables – sans enjeux, peu de suspens… Et donc peu d’intérêt pour le destin de ces personnages."

Suivez l'actu cinéma en temps réel sur Twitter, Facebook & Youtube !

Par 1 commentaires


Derniers commentaires
Par Mr Cohen il y a 5 an(s)
" Au point que beaucoup d'entre eux se sont demandés pourquoi le film de Pete Doctor ne figurait pas en compétition officielle (une remarque qui valait également pour l'énorme Mad Max : Fury Road de George Miller)"
Parce que le public de Cannes est une bande de snob coincé des fesses qui invitent toujours les même réalisateur et se masturbent sur des film avec un plan séquence de 1h30 sur un mec qui mange des pommes et les vomit (comprendre une critique acerbe de la surconsommation occidental, des OGP et des quotas européens).

Répondre
-
voter voter


>> Voir la réponse dans le forum


Gagnez du temps et des points de réputation :


*





Films Actu - Toute l'actualité du film : Cinéma, DVD, Blu-Ray et Série TV. Critique de films, trailer, bande annonce, sorties vidéo, streaming & fonds d'écran

 © 2007-2021 Filmsactu .com. Tous droits réservés. Reproduction interdite sans autorisation.

Réalisation Vitalyn

Filmsactu.com est édité par Mixicom, société du groupe Webedia.