FilmsActu.com


Nightmare Alley : le nouveau cauchemar "freaks" de Guillermo del Toro - critique

Notre avis
8 10 Guillemo del Toro abandonne les monstres fantastiques pour la noirceur humaine la plus nihiliste. Un délice de créativité et de trouvailles visuelles pour un film qui vous hantera encore bien après le générique de fin.

Guillermo del Toro
 
Nightmare Alley a signé un bide monstrueux aux Etats-Unis. Injustice totale pour cette nouvelle réussite de Guillermo del Toro. Après le succès critique et publique de la Forme de l'Eau, le réalisateur mexicain poursuit dans le retro noir gothique mais cette fois-ci sans la touche fantastique.
 
D'une noirceur abyssale et portée par un casting 5 étoiles (Bradley Cooper, Cate Blanchett, Toni Collette, Willem Dafoe, Richard Jenkins, Rooney Mara, Ron Perlman), l'histoire de Nightmare Alley transpire Edgar Allen Poe.
 
Guillermo del Toro
 
Alors qu’il traverse une mauvaise passe, le charismatique Stanton Carlisle débarque dans une foire itinérante et parvient à s’attirer les bonnes grâces d’une voyante, Zeena et de son mari Pete, une ancienne gloire du mentalisme. S’initiant auprès d’eux, il voit là un moyen de décrocher son ticket pour le succès et décide d’utiliser ses nouveaux talents pour arnaquer l’élite de la bonne société new-yorkaise des années 40. Avec la vertueuse et fidèle Molly à ses côtés, Stanton se met à échafauder un plan pour escroquer un homme aussi puissant que dangereux. Il va recevoir l’aide d’une mystérieuse psychiatre qui pourrait bien se révéler la plus redoutable de ses adversaires…
 
Le nouveau Guillermo del Toro est un délice de créativité à savourer sur grand écran tant il est éblouissant visuellement. Découpé en deux parties, Nightmare Alley met d'abord à l'honneur le "carnival freak" et nous invite dans les coulisses poussiéreux de ces cirques sensationnels itinérants des années 40 avant d'opter pour le film noir avec une descente aux enfer qui ne peut que se terminer dans le chaos et la souffrance.
 
Guillermo del Toro

On peut reprocher au film certaines longueurs (notamment dans sa seconde partie) mais Nightmare Alley est une oeuvre qui hante bien après son générique de fin.

Bradley Cooper est impeccable mais mention spéciale à Cate Blanchett qui se révèle une nouvelle fois époustouflante (elle l'est aussi dans Don't Look Up Sur Netflix dans un registre totalement différent) en femme fatale torturée et vénéneuse. 

 
La master class de del Toro ajoute une nouvelle pierre à un édifice déjà sacrément impressionnant.
 
 
Guillermo del Toro


Par


Drame

Les dernières news

Vidéos à ne pas manquer

Newsletter FilmsActu


Depuis 2007, FilmsActu couvre l'actualité des films et séries au cinéma, à la TV et sur toutes les plateformes.
Critiques, trailers, bandes-annonces, sorties vidéo, streaming...

Filmsactu est édité par Webedia
Réalisation Vitalyn

© 2007-2022  Tous droits réservés. Reproduction interdite sans autorisation.