FilmsActu.com

Eddie Murphy a refusé SOS FANTÔMES et ROGER RABBIT. Il explique pourquoi

Le 26/10/2020 à 23:22
Par

Eddie Murphy a confié qu'il avait refusé d'être un des Ghosbusters mais aussi de participer à Roger Rabbit ("quel con j'ai été !").

 

SOS Fantômes 3

 

En 1983, Dan Akroyd et le réalisateur Ivan Reitman lui proposent d'être un des membres du futur SOS Fantômes avec Bill Murray et Harold Ramis. Mais Eddie Murphy refuse. "Oui c'est vrai" se rappelle-t-il. "Parce que j'allais tourner le Flic de Beverly Hills. Ce n'est pas comme si j'avais refusé, c'est plus que je n'étais pas disponible".

 

Le Flic de Beverly Hills 4

 

Eddie Murphy poursuit en révélant le nom du seul film qu'il regrette aujourd'hui d'avoir refusé : à savoir Qui veut la peau de Roger Rabbit ? de Robert Zemeckis. "C'est devenu un immense hit et j'ai dit non. On m'a proposé le rôle qui est revenu à Bob Hoskins et ma réaction a été : "Quoi ? de l'animation et de vraies personnes ? Cela va certainement être de le merde... Aujourd'hui dès que je tombe sur le film, je me sens vraiment comme un idiot".

 

SOS Fantômes 3

 

Eddie Murphy sera à l'affiche d'Un Prince à New York 2 acheté par Amazon Prime Video. On le retrouvera ensuite dans Le Flic de Beverly Hills 4 que pourrait produire Netflix.

 

Quant à SOS Fantômes, une suite est prévue pour l'été 2021 avec une partie du cast original. Ce SOS Fantômes l'Héritage est annoncé comme le vrai SOS Fantômes 3 e est réalisé par Jason Reitman, fils d'Ivan Reitman réalisateur des deux premiers films.

 

 

Quant à Roger Rabbit, si une suite a longtemps été envisagée, Robert Zemeckis a déclaré qu'elle n'était plus possible depuis la mort de Bob Hoskins.

 

Qui veut la peau de Roger Rabbit ?

 






Depuis 2007, FilmsActu couvre l'actualité des films et séries au cinéma, à la TV et sur toutes les plateformes.
Critiques, trailers, bandes-annonces, sorties vidéo, streaming...

Filmsactu est édité par Webedia
Réalisation Vitalyn

© 2007-2022  Tous droits réservés. Reproduction interdite sans autorisation.