FilmsActu.com



Jojo Rabbit : "Je n'avais aucune envie de jouer Adolf Hitler" Taika Waititi interview

Taika Waititi est passé à Paris afin de discuter de Jojo Rabbit, son excellent dernier film au cinéma depuis le 29 janvier (voir notre critique de Jojo Rabbit). Jojo Rabbit a décroché 6 nominations aux Oscars, rien que ça. 

Jojo Rabbit

Jojo Rabbit, c'est l'histoire du jeune autrichien Jojo (Roman Griffin Davis), un gamin d’une dizaine d’années, qui, en pleine Seconde Guerre Mondiale, s’invente un ami imaginaire inspiré par son idole du moment : Adolf Hitler. Désireux d'être un champion des jeunesses hitlériennes, ses convictions vont basculer le jour où il va croiser la route d'une jeune juive que cache sa mère (Scarlett Johansson).

Jojo Rabbit est drôle, touchant, sensible malgré son sujet casse gueule et témoigne une fois de plus du talent de son réalisateur scénariste acteur néo-zélandais à qui l'on doit Thor Ragnarok, Vampires en tout intimité ou encore des épisodes de The Mandalorian et de Flight Of The Concords.

Jojo Rabbit

Taika Waititi : Je pense que les enfants dès 10 ans peuvent voir ce film. J’ai des amis qui ont emmené leur enfants de 10 ans et ils ont adoré. Ils loupent bien sûr certains aspects mais je pense qu’il est important que les jeunes soient exposés à plus de films qui les bousculent et qui leur demandent de penser par eux-mêmes, au lieu des films pour enfants qui ne les font réfléchir que 6 secondes une fois qu’ils sont finis.

 

Quels ont été les films qui toi t’ont marqué enfant ?
J’ai vu Gallipoli de Peter Weir (1981 avec Mel Gibson) alors que j’avais 9 ans. J’ai flippé.  Mais je suis content de l’avoir vu à ce moment là. Il m’a accompagné, je n’ai pas eu de cauchemars… J’ai emmené mes enfants voir L’Etalon Noir (The Black Stallion - 1979) qui est un film incroyable mais tellement différent pour les enfants… J’ai emmené ma fille de 7 ans qui a adoré. C’est globalement un film muet. Encore une fois, on doit montrer à nos enfants des films différents et les encourager à réfléchir en dehors du moule.

 


Avais-tu un ami imaginaire enfant comme le personnage principal de Jojo Rabbit ?
Non, j’avais trop d’amis réels pour en avoir un. Mais si j’en avais eu un, cela aurait sûrement été une autre version de moi-même.

Pourquoi ? Pas un de tes héros ?
Avais-je des héros ? Je ne sais pas… J’aimais les musiciens surtout.

Comme qui ?
Bob Marley. Enormément. Michael Jackson était important pour nous. Cyndi Lauper était mon gros crush. L’un des premiers disques que j’ai acheté était celui des Bangles.



As-tu toujours envisagé de jouer Hitler ?
Non. Cela n’a jamais été mon envie. Au départ, je voulais juste écrire le scénario, puis voir si on pouvait faire produire ce film. C’était en 2011. J’ai ensuite été distrait par 3 autres films, puis j’y suis revenu et c’est là que la Fox m’a proposé de réaliser Jojo Rabbit. Mais à une seule condition, que je joue Hitler. Parce qu’il était écrit d’une manière particulière. J’étais d’accord, un autre acteur dans le rôle n’aurait pas été pareil. J'entendais la voix d'Hitler en écrivant le script. J’étais au coeur de ce projet et j’avais une idée précise de ce que dont le film avait besoin. Un autre acteur en aurait sûrement trop fait. Il aurait apporté plus de réalité au personnage ce qui aurait gâché le film. Jouer Hitler n'est pas difficile. Le Hitler imaginé par Jojo est vraiment un crétin. Il ne fallait surtout pas chercher à singer le vrai. 

Comment as-tu réagi la première fois que tu t’es vu en costume et moustache et que tu as dû répéter tes dialogues ?
La première fois que je me suis vu dans le miroir, c’était juste gênant.. J’aime d’ordinaire être bien sapé quand je suis sur un tournage. Là c’était affreux. J’ai toujours l’air d’un idiot. Sur les photos des making-of des films, les réalisateurs ont l’air vraiment cool et stylés. Ce coup-ci, il n’y avait rien de stylé. Mais je n'ai pas vraiment répéter mes dialogues. Comme je réalisais, j’avais tellement de travail que j’ai pas eu le temps de m’exercer avec ce personnage. Je l’ai réinventé au fur et à mesure. On tournait plusieurs scènes à chaque fois. Parfois avec moi dedans en fond, parmi sans. 

Tu gardais la moustache ?
Non. Je l’enlevais. C’était une fausse moustache. Mais j’avais la coupe droite, les cheveux défrisés et collés. Puis les habits avec ces grands pantalons allemands et ces bottes hautes. Tout cet attirail est très vite devenu épuisant à porter.

Jojo Rabbit

Que préfères-tu entre la réalisation, l’écriture et le jeu d’acteur ?
J’aime d’abord réaliser puis jouer. Puis écrire. Avant je préférais écrire. Mais je m’en suis lassé. J’associe l’écriture avant les échéances. Ce n’est pas aussi excitant qu'avant où j'écrivais sans deadline. Quand j’ai écrit Jojo Rabbit, c’était par envie sans pression pour le terminer. Personne ne voulait m’offrir de boulot. J’écrivais juste mes idées, c’était excitant. J’étais motivé. Aujourd’hui, la réalisation est ce que j’aime le plus.

Craignais-tu que le film soit plus controversé qu’il ne l’a été ?
Non. Pas vraiment… Ma seule crainte était que quelqu’un le prenne mal. Ce n’est pas pour cela que je fais des films. Ce n’est pas moi. Je ne voulais brusquer personne à moins qu’ils ne soient nazis. Les réactions ont été incroyables. La Shoah Fundation veut l’inclure dans son programme éducatif. Des enfants de survivants d’Auschwitz m’ont dit que leurs parents auraient adoré le film. L’accueil a été assez incroyable. Les gens comprennent le but de ce film. C’est un film sur l’amour, l’espoir et l'éradication de la haine et de l’intolérance. Une fois que les spectateurs ont compris qu’on le faisait d’une manière où l’on pouvait rire de la folie des hommes. On ne se moque pas des horreurs qu’ils font les uns aux autres mais de ces groupes qui en sont responsables afin de leur enlever leur pouvoir grâce à l’humour. Une fois tu as compris cela, tu comprends que Jojo Rabbit est un film plein de coeur.

Qu’est ce qui te fascine tant chez les enfants ?
Pour être honnête, travailler avec des enfants peut-être épuisant. C’est vraiment difficile. Parfois je me demande pourquoi je m’inflige ça. Tout est plus long. Il faut prendre le temps de leur expliquer puis qu’ils assimilent ce que tu leur demandes. Mais le résultat et les performances qu’ils délivrent sont fantastiques. Ce qui m’intéresse c’est de comprendre leur perception du monde et comment ils perçoivent ce que les adultes font. 

Jojo Rabbit

Jojo Rabbit

Jojo Rabbit



Par Réagir


Derniers commentaires
>> Soyez le premier à donner votre avis


Gagnez du temps et des points de réputation :


*





Films Actu - Toute l'actualité du film : Cinéma, DVD, Blu-Ray et Série TV. Critique de films, trailer, bande annonce, sorties vidéo, streaming & fonds d'écran

 © 2007-2020 Filmsactu .com. Tous droits réservés. Reproduction interdite sans autorisation.

Réalisation Vitalyn

Filmsactu.com est édité par Mixicom, société du groupe Webedia.