FilmsActu.com

Notre Top 20 des meilleurs films de 2019

Le 26/12/2019 à 13:32
Par

2019 aura été une belle et grande année pour le cinéma. 

Parasite, Once Upon A Time In Hollywood, Joker, Le Mans 66, Les Misérables, The Irishman, Marriage Story ou encore US, Midsommar, Alita Battle Angel, Le Chant du Loup et 90s de Jonah Hill nous ont fait vibrer ces 12 derniers mois. Mais pas qu'eux !

Cérémonie des Oscars

Comme tous les ans, dresser notre liste des meilleurs films de l'année n'a pas été facile. Le débat a fait rage à la rédac. Et ce n'est qu'après une nuit houleuse animée par des concours de "mais non, c'est pas possible", "mais si on est obligé de le citer",  "mais tu dis vraiment que de la m....", "va plutôt caliner ton bébé Yoda qui n'est même pas Yoda bébé !", d'insultes en tout genre, de gobage de flamby, et de blagues vaseuses que nous avons enfin pu publier ce top 2019.

 

Ces films ne sont pas tous des chef-d'oeuvres. Mais ce sont ceux qui nous ont passionnés, qui nous aurons émus, effrayés, fait pleurer, rire ou simplement divertis.

 

N'hésitez pas à nous faire part des films qui ont marqués votre année 2019.

 

Notre Top 2019 (qui ne possède aucun ordre particulier). 


Once Upon A Time In Hollywood de Quentin Tarantino
Once Upon A Time In Hollywood

Le Tarantino le plus émouvant et nostalgique à ce jour. Un must avec une brochettes d'acteurs formidable. Merci Quentin.

 

Le Mans 66 de James Mangold
Le Mans 66

Un vrai buddy movie à l'ancienne sur fond de films de sports. Le Rocky de la course automobile. Christian Bale et Matt Damon sont paraits. L'autre grand duo d'acteur de cette année. Même si tu n'en as rien à péter des voitures et que tu détestes avoir du cambouis sur les mains, ce film est un plaisir du début à la fin. Le genre de divertissement à l'ancienne malheureusement trop rare au cinéma.

90s de Jonah Hill

Pour son premier film en tant que réalisateur, Jonah Hill s'est concentré sur un sujet qui lui est personnel : grandir dans les années 90 quand on a 13 ans et que l'on ne trouve pas sa place. Petit film, 90's est touchant, solaire, universel. A découvrir ou redécouvrir.

 

Joker de Todd Philipps
Joker

Il fallait être un surdoué comme Joaquin Phoenix pour réinventer le Joker avec une telle folie et virtuosité. Tout ce que vous avez lu et entendu est vrai. Le Joker est un uppercut de sensations dont il est difficile de se relever. On en rêvait, Todd Philipps l'a fait. Merci.


Les Misérables de Ladj Ly

Cinéma FrançaisLe choc de Cannes et le choc de la fin 2019.

 

A Couteaux Tirés de Rian Johnson
Thriller

Après avoir réinventé Star Wars, Rian Johnson bouscule le whodunit à l'ancienne de papi et mami pour en faire un divertissant moderne et malin. Un pur plaisir de cinéma.

J'ai perdu mon corps de Jérémy Clapin

Un film d'animation magique et à fleur de peau signé du français Jérémy Clapin. Inventif, audacieux et sensoriel, suivre la trajectoire de cette main dans Paris à la recherche de son corps nous a autant happé et excité que si nous suivions Tom Cruise dans le dernier Mission Impossible. 

 

The Irishman de Martin Scorsese
The IrishmanLe baroud d'honneur majestueux de Scorsese au film de mafia avec un Al Pacino phénomènal en Jimmy Hoffa (on passera outre les effets de rajeunissement foirés sur Robert de Niro). 

John Wick 3 de Chad Stalhelski

Putain que cela fait du bien ! On a mis 8/10 à John Wick 3. C'est sûrement beaucoup trop mais on a pris tellement de plaisir à voir Keanu Reeves défourailler, estropier, éviscérer des bad guys par dizaine que cette note correspond à notre état d'excitation à la sortie de la projection. Difficile de résister à tant d'action bourrine décomplexée malgré un scénario vide de sens. Keanu for President.

 Midsommar de Ari Aster

Il y a des films qui collent à la peau et qui hantent. Le secouant et malaisant Midsommar est de ceux là. Un couple traverse la Suède pour rendre visite à un de leurs amis et assister à un festival local. Mais les retrouvailles se transforment vite en culte païen et sordide. Un cauchemar éveillé remarquable et poisseux qui confirme  Ari Aster (Hérédité) comme un réalisateur atypique.

Traîné sur le bitûme de Craig Zahler

Dragged Accross Concrete n'aura eu droit qu'à une sortie VOD chez nous. Mais quelle claque ! Située quelque-part entre les péloches les plus pulp de Tarantino et les films de Michael Mann et Andrew Dominik (Cogan : Killing Them Soflty), la patte de Craig Zahler (Bone Tomahawk, Brawl On Cell 99) est désormais clairement identifiable. Son univers prend ses racines dans les romans de gare, les comics pour adultes et le cinéma des 70’s. Tantôt brutal, souvent contemplatif mais jamais ennuyeux, Dragged Across Concrete est intense, poisseux et plus noir qu’une sombre ruelle au milieu de la nuit. 

 

Parasite de Bong Joon Ho

ThrillerQue dire de plus sur ce choc ? Parasite sera peut-être le premier film étranger à décrocher l'Oscar du meilleur film.

 

Alita Battle Angel de Robert Rodriguez
Alita Battle Angel

Plus édulcorée et moins crue que le manga d'origine, cette adaptation par James Cameron et Robert Rodriguez n'en reste pas moins le blockbuster de SF qui nous aura le plus séduit cette année.

 

 Green Book de Peter Farelly

Cérémonie des Oscars

Certes classique dans sa forme, Green Book est un plaisir de spectateur bourré d'humour et de joutes verbales jubilatoires avec un tandem Viggo Mortensen Mahershala Ali éblouissant. Une belle ode à la tolérance.

 

Vice d'Adam McKaye

Vice est un nouveau challenge pour le caméléon Christian Bale. Après avoir été Bruce Wayne pour Christopher Nolan, un serial killer épris de Phil Collins dans American Psycho ou encore rachitique au point de risquer sa vie pour The Machinist, l'acteur anglais se métamorphose une fois de plus afin d'interpréter le politicien américain Dick Cheney, ex vice président aux côtés de George W Bush. Tellement vicieux.

US de Jordan Peele


Deux ans après Get Out, Jordan Peele revient à nouveau chatouiller la mauvaise conscience américaine et le cinéma d’horreur. Malgré ses défauts et un twist prévisible, US vous hantera encore longtemps après son générique de fin. Un résultat implacable, creepy et radical qui n’a pas oublié d’être ludique. Et jamais plus vous n'écouterez "I Got 5 On It" de la même manière.

 

Le chant du loup d'Antonin Baudry

Cinéma FrançaisUn film de sous-marin français ? On y croyait pas et pourtant Le Chant du Loup est une vraie torpille que l'on se prend en pleine face. Anxiogène, haletant, rythmé, implacable et à couper le souffle. Cocorico.

 
Marriage Story de Noah Baumbach

Cérémonie des Oscars

La mécanique complexe du désamour disséquée par Noah Baumbach avec un duo Adam Driver Scarett Johansson magistral. Ca sent très fort les Oscars ! Le Kramer contre Kramer des années 2020.

  

 La Vie Scolaire de Grand Corps Malade et Medhi Idir 

Deux ans après Patients, le duo Grand Corps Malade et Medhi Idir signe un second film lumineux et touchant, cette fois-ci sur un collège en difficulté du 93.

 

Rocketman de Dexter Fletcher
MusiquemagBien plus réussi et pertinent que Bohemian Rhapsody, Rocketman a l'humilité de ne pas faire croire que l'on peut raconter une vie aussi riche que celle d'Elton John en seulement deux heures. Avec un Taron Egerton très convaincant en Elton et une B.O qui donne envie de réécouter tous les albums de la star.

 

MAIS AUSSI :

Dragons 3

Animation

 

Toy Story 4

Toy Story 4

 

Avengers Endgame

Avengers 4 : ENDGAME 

Once Upon A Time In Hollywood






Depuis 2007, FilmsActu couvre l'actualité des films et séries au cinéma, à la TV et sur toutes les plateformes.
Critiques, trailers, bandes-annonces, sorties vidéo, streaming...

Filmsactu est édité par Webedia
Réalisation Vitalyn

© 2007-2022  Tous droits réservés. Reproduction interdite sans autorisation.