FilmsActu.com

Nuit Blanche

Le 19/09/2011 à 12:31
Par
Notre avis
8 10

Quelque mois après A bout portant, voilà que le cinéma français nous sort un nouveau polar d'action "à l'américaine", qui n'a strictement rien à envier à ce qu'il peut se faire de l'autre côté de l'Atlantique. Avec son pitch musclé, son scénario en béton, son suspense à couper au couteau et ses comédiens imprégnés jusqu'à la moelle, Nuit blanche fait indéniablement partie du haut du panier du genre made in France. On est d'ailleurs prêt à manger nos guêtres si le film de Frédéric Jardin n'a pas le droit à son remake Hollywoodien ...  Découvrez ci-dessous notre critique de Nuit Blanche (2011) avec Tomer Sisley.


Nuit Blanche : Critique

Nuit Blanche : CRITIQUE

 

Bien mal acquis ne profite jamais ... Alors qu'il pensait avoir réussi son braquo, un flic ripou se fait rattraper par les truands à qui il a piqué un gros sac de dope. Bien décidés à récupérer leur came, ces derniers kidnappent son gamin pour s'en servir comme monnaie d'échange. Notre antihéros prend donc la direction du QG des gangsters - une grosse boite de nuit façon Métro de Rungis - pour délivrer son fils, sa bataille, le fruit de ses entrailles. Entre les mafieux qui ont son môme, les loufiats turcs qui veulent mettre la main sur la drogue et les bœuf-carottes qui font des heures supp', notre Vic Mackey frenchie va passer une sale nuit. Le spectateur, de son côté, s'en lèche les babines, car cela faisait quelque mois qu'il n'avait pas eu un bon polar d'action à se mettre sous la dent. Il faut dire qu'après A bout portant de Fred Cavayé, il avait pris goût aux produits nationaux qui ont l'odeur des plats ricains mais le goût de la cuisine de par chez nous... Avec Nuit blanche, tous les ingrédients sont réunis. Mais la mayonnaise a-t-elle prise ? Oui. Trois fois oui.

 

Nuit Blanche : Critique : Critique

 

La recette est pourtant basique. Un héros qui a un objectif précis à atteindre, une unité de lieu et de temps et des obstacles en veux-tu en voilà. Comme on dit, pas la peine d'aller chercher midi à quatorze heure car c'est dans les vieux plats qu'on fait les meilleures soupes. A partir de cette base solide, le réalisateur Frédéric Jardin (bien escorté par son scénariste Micolas Saada) soigne sa narration façon Die Hard pour faire monter la sauce pendant 1h30. Pas de temps morts, une très bonne gestion du lieu de l'action, un rythme à la Michael Mann alternant scènes calmes et montées dramatiques, une musique qui fait vibrer le palpitant, quelques bonnes séquences bien musclées (une incroyable baston dans une cuisine ... quasiment du jamais vu en France !) et le tour est joué. On appréciera également l'implication émotionnelle totale des comédiens (Tomer Sisley en tête, mais aussi Joey Starr et Laurent Sotcker) qui nous permet d'accepter à peut-prêt tous les rebondissements du scénario, même les plus tordus (et il y en a quelques-uns). S'il y avait une réserve à émettre, ce serait éventuellement sur la mise en scène de Jardin, parfois un peu brouillonne (le style Paul Greengrass, c'est so 2007) et sans coup d'éclats. Peut-être est-ce simplement pour "s'effacer" devant le script, allez savoir... Cela étant, il n'en demeure pas moins que Nuit blanche fait indéniablement partie du haut du panier du genre made in France, aux côtés d'A bout portant et de Nid de guêpes. Et il semblerait que nous ne soyons pas les seuls à le penser, puisqu'après une projection remarquée au festival de Toronto, plusieurs médias américains émettent déjà la possibilité d'un remake Hollywoodien du film. Filez le à McTiernan s'il vous plait !

 

Nuit Blanche : Critique : Critique





À voir aussi
Un heureux évènement
01/01/1970, 01:00
Largo Winch 2
01/01/1970, 01:00
A Bout Portant
01/01/1970, 01:00
Les Lyonnais : des infos sur le nouveau film d'Olivier Marchal
01/01/1970, 01:00


Depuis 2007, FilmsActu couvre l'actualité des films et séries au cinéma, à la TV et sur toutes les plateformes.
Critiques, trailers, bandes-annonces, sorties vidéo, streaming...

Filmsactu est édité par Webedia
Réalisation Vitalyn

© 2007-2022  Tous droits réservés. Reproduction interdite sans autorisation.