FilmsActu.com

Thor

Le 27/04/2011 à 15:41
Par
Notre avis
5 10

Après Iron Man et Hulk, Thor est donc le troisième Vengeur à se voir offrir une aventure solo sur grand écran. Hélas pour lui, le film de Kenneth Branagh se place directement à la dernière place du podium... Car Thor n'est finalement que l'introduction longuette du futur film sur Les Vengeurs, et souffre, en plus, de grosses carences narratives qui plombent sa deuxième moitié. Si le réalisateur de Beaucoup de bruit pour rien parvient par moment, grâce à des personnages un poil plus consistants que la moyenne, à nous laisser deviner ce qui a pu l'intéresser dans cette histoire (le côté drame "Shakespearien"), on regrettera forcément que son film soit à ce point mollasson et avare en testostérone. Le fils d'Odin méritait mieux que ce traitement à la va-vite. Ci-dessous, notre critique de Thor.


Critique Thor

Critique Thor

"Il y a quelque chose de pourri au Royaume d'Asgard". Thor, le fils aîné d'Odin, vient de déclencher une guerre dont son père ne veut pas. "Le sang attire le sang" et voilà le Dieu de la foudre propulsé sur Terre pour se repentir de son orgueil, qui comme chacun sait, "n'a pour se montrer d'autre miroir que l'orgueil". Pendant ce temps, "le roi seulement soupire, et tout le royaume gémit". Odin laisse sa place à son deuxième fils Loki. Mais "on peut sourire et n'être qu'un scélérat"... Si Shakespeare a sa place dans cette introduction, c'est parce qu'il l'a également dans le dernier film des studios Marvel : le film Thor, c'est avant tout une histoire de roi déchu et de duel fratricide, rappelant vaguement celle d'Hamlet. Et c'est sans doute ce qui a justifié le choix du réalisateur. On le sait bien : dans l'Hollywood d'aujourd'hui, lorsqu'il s'agit de mettre en boite un blockbuster calibré par un studio, le metteur en scène n'a pas souvent son mot à dire hormis sur la direction d'acteurs.  Dès lors, pour faire jouer du simili-Shakespeare à une brochette de comédiens venus remplir leur fond de pension, qui d'autre que Kenneth Branagh, l'homme qui a déjà mis en scène Beaucoup de bruit pour rien, Henry V et Peines d'amour perdues ? La réflexion est simpliste, mais déterminée. Et elle aura beaucoup de conséquences.

 

Critique Thor

 

Du coup, contrairement à Hulk ou Iron Man, ce Thor à la sauce Branagh dispose de personnages un peu plus fouillés... Car quoiqu'on en dise, Tony Stark version Favreau a beau être rigolo et décomplexé, il demeure quand même bien lisse par rapport à son alter-égo dessiné ; et Bruce Banner façon Louis Letterier s'est montré tellement fade qu'il nous a presque fait regretter Ang Lee. Ici, sous la direction de Branagh, Thor, Odin, Loki, mais aussi quelques humains joués notamment par Natalie Portman et Stellan Skarsgard, prennent une dimension et une complexité inhabituelle dans ce genre de film. Attention néanmoins, tout est relatif. Nous sommes là face à une adaptation Marvel, un produit de grande consommation destiné à un public jeune qui ne connait pas forcément le comic-book. Alors pour ce genre de "junk-movie", Thor a le mérite de proposer des personnages aux dilemmes moraux assez pertinents. Évidemment, ces acteurs ne seront pas nommés aux Oscars pour leur partition. Pas plus que Kenneth Branagh ! Et ce, malgré des choix de mise en scène donnant un certain cachet au film, qui le démarque d'ailleurs instantanément des autres produits actuels made in Hollywood. Les allergiques à la shaky-cam par exemple, seront ravis de découvrir un film au découpage plus classique, aux tics tout droit sortis des 90's. C'est pas du McTiernan, soit. Mais, comme pour le traitement des personnages, ça change un peu de nombres de blockbusters interchangeables et sans identité. Hélas, ce n'est pas le même refrain en ce qui concerne le scénario...

 

Critique Thor

 

Pour faire simple : Thor, c'est deux séquences d'action et demi, et beaucoup de parlotte. Et c'est vraiment là que le bât blesse. A trop jouer les avares en dotant leur film d'un budget trop riquiqui pour exploiter pleinement les superpouvoirs de leur super-héros, les pontes de Marvel ont fait du tord à Thor. Autant dire que ceux qui se seront rendus en salle en espérant voir le Dieu de la foudre enchaîner les exploits tomberont de haut. Ils s'enfonceront même certainement dans leur fauteuil lorsque le film s'enlisera dans une deuxième moitié multipliant les séquences inutiles et kitchouilles (l'attaque d'une cheminée géante dans un bled du Nouveau Mexique, le caméo très décevant d'Œil-de-Faucon) aux choix artistiques douteux (le combat final, sur un pont semblant sortir de Speed Racer). Et lorsqu'on le compare avec les récentes adaptations d'Iron Man et de Hulk, Thor fait irrémédiablement office de parent pauvre, incapable qu'il est d'en offrir pour son argent à celui qui sera venu voir une divinité nordique se battre avec un marteau surpuissant. Au passage, on notera que la production design du film - et en particulier tout ce qui concerne Asgard et ses habitants - risque d'en faire rire plus d'un. 

 

Critique Thor

 

Alors on pourra longtemps chercher des responsables de ce semi-échec artistique. Kenneth Branagh, embarqué dans cette aventure pour des raisons obscures ? Les scénaristes, obligés de livrer un énième script "introductif" comme on en a trop vu ces dernières années ? Le directeur artistique, vraisemblablement nostalgique des Chevaliers du Zodiaque ? Non, les vrais coupables dans l'affaire sont indubitablement les producteurs de chez Marvel, qui s'entêtent dans leur démarche de sortir des spin-off à rallonge (et au rabais) à The Avengers, là où quelques bonnes séquences d'intro aurait fait l'affaire. Car au final, plus encore que pour Iron Man et Hulk, Thor apparait comme un épisode zéro assez mollasson. Le rendez-vous tant attendu entre le fils d'Odin et le grand écran n'aura donné naissance qu'à une bobine dépourvue d'âme, ne pouvant exister par elle-même car conçue comme un avant-goût du film de Joss Whedon. Si ce dernier se plante, Marvel aura définitivement tout faux...

 

Critique de Thor publiée le 18 avril 2011.

 







À voir aussi
Iron Man 2
01/01/1970, 01:00
L’Incroyable Hulk – Blu-Ray
01/01/1970, 01:00
Un budget riquiqui pour The Avengers ?
01/01/1970, 01:00
Captain America : le trailer qui dépote
01/01/1970, 01:00


Depuis 2007, FilmsActu couvre l'actualité des films et séries au cinéma, à la TV et sur toutes les plateformes.
Critiques, trailers, bandes-annonces, sorties vidéo, streaming...

Filmsactu est édité par Webedia
Réalisation Vitalyn

© 2007-2022  Tous droits réservés. Reproduction interdite sans autorisation.