FilmsActu.com



Jean-Luc Godard : l'interview vérité ?

Jean-Luc Godard : l'interview vérité ?

"Des choses" : c'est ce que promettait la bande-annonce et c'est ce qui en effet nous a été donné de voir à l'écran. Dans notre critique de Film Socialisme, nous émettions l'hypothèse que Godard essayait de s'exprimer, de dire quelque chose, d'adresser un message à travers cette compilation apparemment sans queue ni tête d'images amateur. Pour un journaliste souhaitant en savoir plus, il n'y avait qu'une solution : s'adresser directement à lui. Malheureusement l'homme n'aime pas la presse et bouda carrément le Festival de Cannes à cause d'un "problème de type grec" dont on cherche toujours l'exacte signification. Le dernier recours était donc le dossier de presse, outil servant généralement à éclaircir les intentions d'un réalisateur ou de ses acteurs pour ceux qui ne les comprendrait pas. L'interview ci-dessous est donc tirée du dossier de presse et confirme une fois de plus que Godard est une sorte de 2001 l'odyssée de l'espace vivant, ouvert à toutes les interprétations possibles et difficile à déchiffrer...

 

(Les légendes des photos sont écrites par Jean-Luc Godard lui-même)

 

Production, distribution, exploitation ?

Jean-Luc Godard : Depuis la fin des grands studios, après la der des der guerres mondiales, globales, cet ordre a été inversé, et la grande noblesse vient désormais en premier, le tiers état en dernier.

 

Cinéma et films, la différence ?

De même, le cinéma ne se trouve plus nécessairement dans les films.

 

Le 3D ?

Très vite, la dimension du temps a disparu et l'espace s'est aplati, cinémascope, seize neuvième.

 

De quoi, de quoi, la géométrie ?

Euclide comprenait la langue des Pyramides, pas Aristote.


Jean-Luc Godard : l'interview vérité ?sans avoir revu l'Europe heureuse

 

Et le mot pourquoi ?

Freud n'a pas étudié à fond la naissance du mot après la naissance, lorsque l'enfant parle encore sans mots dire. Seuls les animaux en seront les gardiens.

 

A quand la paix au Moyen-Orient ?

Aussitôt qu'Israël et la Palestine introduiront six millions de chiens, et se promèneront avec eux en voisins qui ne parlent, qui ne parlent pas d'autre chose.

 

Tragédie et démocratie ?

Sans Sophocle, pas de Pericles.

 

Et le droit d'auteur ?

On oublie le réel problème de Beaumarchais, non pas détenir la propriété du " Mariage

de Figaro ", mais simplement partager les recettes.

 

Quesaco nos humanités ?

Dans les lycées français, autrefois, le grec et le latin s'identifiaient ainsi. On peut définir l'humanité comme une courbe infinie en tous ses points, sauf en un où elle est nulle (cf. L.Schwarz).

 

L'Europe heureuse ?

Loin des croyances historiques, on ferait mieux de voir que ce sont les princes allemands qui ont créé notre Europe en faisant leur unité. Et donc qu'aujourd'hui France, Pologne, Hongrie, ne sont que des " Länder ". De son côté, en désirant " fara da se ", l'Italie

présupposait déjà des forces futures de l'Axe.

 

Jean-Luc Godard : l'interview vérité ?Démocratie et tragédie sont nées à Athènes


Faire rimer égalité et merde ?

Notre "?" en est le signe. Seule attitude par laquelle animaux et humains sont en

égalité - pot, siège, chaises, etc.

 

Que des plans fixes ?

Devant le microscope, le chimiste ne fait pas de travellings, ni les compagnies pétrolières quand elles forent jusqu'aux fonds des mers.

 

Et le visage de l'autre ?

Hélas pour lui, le philosophe Levinas ne s'était pas promené sur les champs de bataille avec un caméscope et son miroir inversable.

 

Blogs et SMS ?

D'une certaine façon, derrière cette jeune pensée semblable à un ver de terre, une seule chose importe à tous ces ardents Phoenix : survivre et trouver au fond du chaos une chance

de ressusciter (cf. Prigogine).

 

Encore de la politique ?

Oui, car les démocraties modernes, en faisant de la politique un domaine de pensée séparé, prédisposent au totalitarisme.

 

Jean-Luc Godard : l'interview vérité ?j'aime d'abord mon frère

 

ixe plus trois égale un ?

Pas une formule style Einstein, une métaphore au sommet et à la base de tout montage. Si celui-ci est financier par exemple, cela permet de rapprocher la dette actuelle de la Grèce

avec les hordes de touristes germaniques, ou d'entendre la phrase de Montesquieu : quand les finances sont honorées, l'Etat est perdu.

 

Et les images ?

Le vieux mage Bachelard parlait d'image implicite et d'image explicite. Citons Jules Renard avec son image du silence : de la neige sur de l'eau.

 

Vision de l'avenir ?

Même sur Final Cut, la plus humble ou arrogante des monteuses est en prison arrimée au passé comme au futur, et doit faire avec pour le présent. Seul le cinéma reproduit ce travail humain.

 

Jean-Luc Godard : l'interview vérité ?l'espace se meurt

 

Un dernier film ?

Rien qu'un titre : " Adieu au Langage "

 

Propos recueillis par Renaud Deflins



Par 2 commentaires


Derniers commentaires
Par Riddick35 il y a 11 an(s)

likeSmall
Il a pas fait les questions aussi ????
Répondre
-
voter voter


Par VonT il y a 11 an(s)

likeSmall
Je crois qu'il est dans un trip le père Godard. Et ça, ça se respecte hein! En revanche, faut pas traiter d'idiots ceux qui ne rentrent pas dans le délire soit par choix soit parce qu'ils sont "trop cons". En revanche quand on veut se faire comprendre on essaye d'émettre un message clair, c'est la base de la communication entre humains. Godard ne s'appuie que sur des références et des images qu'il doit être le seul à comprendre la portée.

Donc je ne suis pas sûr qu'il cherche à faire comprendre quelque chose, juste il est dans un trip.

Répondre
-
voter voter


>> Voir les 2 réponses dans le forum


Gagnez du temps et des points de réputation :


*




Film Socialisme

Les dernières news

Vidéos à ne pas manquer

Jeux Concours

Newsletter FilmsActu


Films Actu - Toute l'actualité du film : Cinéma, DVD, Blu-Ray et Série TV. Critique de films, trailer, bande annonce, sorties vidéo, streaming & fonds d'écran

 © 2007-2021 Filmsactu .com. Tous droits réservés. Reproduction interdite sans autorisation.

Réalisation Vitalyn

Filmsactu.com est édité par Mixicom, société du groupe Webedia.