FilmsActu.com



American Nightmare 5 : "Aux Etats-Unis, on aime la vengeance, les armes et tirer sur des gens." interview

Annoncé au départ comme l'ultime épisode de la franchise, American Nightmare 5 Sans Limites (The Purge Forever) réinvente la Purge en la déplaçant en plein jour au Texas et en la rendant active 24h sur 24. Désormais, nulle n'est à l'abri !

 

The Purge Forever se présente comme une série B musclée, brutale et résolument engagée et critique sur son époque (voir notre critique). Divertissement bourrin descendant du cinéma de John Carpenter, American Nightmare devient un brûlot politique.

 

Filmsactu a pu en discuter avec Jason Blum (grand manitou de Bumhouse) et James DeMonaco (scénariste et créateur d'American Nightmare).

 

American Nightmare 5 : Sans limites

 

"American Nightmare 5 a été pensé comme le dernier film de la franchise. Mais il y a 3 mois, je me suis réveillé avec une nouvelle idée".

 

Quand le premier American Nightmare est sorti en 2013, vous doutiez-vous que vous travailleriez toujours dessus 5 films et une série plus tard ?
James DeMonaco : Non. C’est certain que non. On pensait tourner un petit film indé que personne ne verrait vraiment et qui serait projeté dans deux cinémas à New York. Nous sommes plus surpris que n’importe qui.

American Nightmare 5 est-il réellement le dernier film ?

Jason Blum : J’espère vraiment que non. James n’arrête pas de dire que c’est le dernier film mais je sais être très persuasif. J’aimerais le convaincre d’en faire quelques autres, voire au moins un autre. Et je pense que je vais y parvenir (rires).
James DeMonaco : En toute honnêteté, il a été pensé comme le dernier. Et il y a 3 mois, je me suis réveillé avec une nouvelle idée. J’en ai parlé à Jason (Blum) et à Universal, ils ont aimé. J’y travaille en ce moment. Si les dieux du cinéma veulent un autre film American Nightmare, on est prêts à leur offrir.

 

American Nightmare 5 : Sans limites

 

L’une des atouts de cet épisode est qu’il se produit principalement de jour. Cela instaure une ambiance plus western et Mad Max…
James DeMonaco : On savait que l’on voulait changer l’aspect visuel du film. Avant même l’arrivée de Everardo le réalisateur, on voulait que le look change. Puis le concept d’American Nightmare 5 nous permettait de mettre en place des purges en plein jour. Il y a comme tu le dis ce côté western. Et bien sûr sur je suis un inconditionnel de Mad Max 2. Filmer la Purge de jour apporte un aspect encore plus malsain.

Les masques sont encore plus malsains de jour...

James DeMonaco : Oui ils le sont. Il y a un aspect choquant en plus.

Jason Blum : James a eu l’idée de suivre ce couple mexicain réfugié aux Etats-Unis puis piégé par le mur à l’intérieur des Etats-Unis. J’ai trouvé le concept génial. J’ai aimé cette idée que confiner l’anarchie et le chaos n’est pas viable. Et si cette Purge ne se terminait jamais et que l’on ne pouvait fuir nulle part parce que l’on s’était emmuré dans notre propre pays ? J’aime beaucoup cette idée.

 

American Nightmare 5 : Sans limites

 

"Les films American Nightmare sont des récits de mise en garde. Ils ne sont pas là pour encourager la vengeance et la violence. Bien au contraire."

 

En 2018 pour Halloween, des jeunes en France ont appelé sur les réseaux sociaux à une purge contre la police. Comment réagissez-vous face à ce genre de dérapage ?
James DeMonaco : C’est difficile d'anticiper la manière dont les gens interprètent tes films. Quand tu regardes American Nightmare, il est évident, mais évident, que ceux qui purgent sont décrits comme des personnes mauvaises. Habituellement, ceux qui purgent finissent par payer et mourir. Les héros de tous les films sont ceux qui s’opposent à la purge. D’entendre des faits divers comme cette histoire en France est déstabilisant. Heureusement, que cela reste des cas isolés et extrêmement rares. Mais j’ai réfléchi à cette problématique. Et plus que jamais on souligne à quel point la Purge est dénoncé par ceux qui réalisent les films.  Il n’y a aucun doute idéologique.

 

Vous pensez que le fond dénonciateur et politique d'American Nightmare n'est pas toujours bien compris ?

Jason Blum : Aux Etats-Unis oui. Les idées politiques de ces films ont toujours été mieux comprises par les spectateurs en dehors des Etats-Unis. Aux Etats-Unis, on aime la vengeance, les armes et tirer sur des gens. C’est ‘vas-y tue tue tue !'. A l’international, les spectateurs sont un peu plus malins et font preuve de recul. Ils comprennent que les films American Nightmare sont des récits de mise en garde. Ils ne sont pas là pour encourager la vengeance et la violence. Bien au contraire.

 

American Nightmare 5 : Sans limites

 

Savez-comment The Purge a été traduit en français ?
Jason Blum : Oui, par American Nightmare. C’est un meilleur titre que The Purge. J’adore. J’aurais aimé qu’on l’appelle American Nightmare dans tous les pays. C’est fantastique. J’ai l’affiche française dans mon bureau. Ce titre est bien meilleure que le titre américain de The Purge.

 

American Nightmare 5 : Sans limites

(Jason Blum)

 

Est-ce vrai que vous avez évoqué American Nightmare avec Sylvester Stallone ?
Jason Blum : Oui... enfin pas vraiment (rires). On a  rencontré Sylvester Stallone pour un autre film que James DeMonaco a écrit et réalisé avec Blumhouse. Nous sommes tous allés chez Sly afin de lui montrer le film et en parler avec lui. Cela a été génial. Sa maison est dingue !
James DeMonaco : Mon prochain film s’appelle This Is The Night (avec Naomi Watts, Frank Grillo et Bobby Cannavale). This Is The Night est un film autour de la sortie de Rocky 3 en 1982 à Staten Island où j’ai grandi. J’ai voulu évoquer l’impact de ce film sur la communauté italo-américaine qui idolâtre tellement Sylvester Stallone et le personnage de Rocky. Rocky et Stallone ont inspiré beaucoup d’italo-américains comme moi. Grâce à Rocky, j'ai osé faire des choses que je n'aurais jamais fait autrement. This Is The Night est vraiment mon hommage au cinéma et à l’expérience du cinéma. On est allé présenter le film à Sly. Chez lui. On est allé dans sa maison. C’était le plus beau jour de ma vie. J’étais redevenu ce petit écolier un peu nerd et complètement fan. J’ai vu Rocky 3 deux fois dans la même journée. Je l’ai revu des dizaines de fois ensuite. Tous les Rocky mais aussi les Rambo ont été une influence majeure sur moi. A ce jour, je reste fan. Et fan du talent de réalisateur de Stallone. Ce mec est une légende. On a pu passer du temps chez lui, il a vu le film et l’a adoré. On est en contact depuis. J’espère que This Is The Night sortira d’ici la fin de l’année. C’est un film sur l’expérience du cinéma. Il se doit de sortir en salle même si c’est un petit film. C’est une lettre d’amour à Rocky.

 

Rambo 5
(Jason Blum, Sly, Sebastien K. Lemercier et James DeMonaco)
 

"On aimerait faire un American Nightmare en Europe".


Jason, quel film Blumhouse n’a pas eu le succès qu’il méritait selon vous ?
Jason Blum : Il y en a deux, trois. Upgrade notamment mais la plus grosse des déceptions a été The Hunt. C’était un très bon film qui était destiné à connaître autant de succès qu’American Nightmare. Malheureusement, il a été massacré par des gens qui ne l’avaient pas vu, notamment une journaliste pro-Trump. Si je donne l’impression d’avoir de la rancoeur sur ce sujet, c’est normal car j’en ai. (rires).

Teasez-nous le futur de Blumhouse ? Quel film avez-vous le plus hâte de défendre ?
Jason Blum : Halloween Kills. Cela fait un an qu’on le repousse. Il va enfin sortir en octobre. Il est génial, complètement dingue. Il possède le plus de meurtres jamais vu dans un film Halloween… Je suis vraiment excité par ce film.

Pourrait-il y avoir une Purge en Europe ? à Paris ?
James DeMonaco : On en a parlé. American Nightmare 6 ne sera pas transposé en Europe mais peut-être le suivant s'il y en a un. La série a essayé. On a développé des idées en Allemagne mais aussi au Mexique. On aimerait ouvrir le concept à d’autres continents. Voir comment cette culture américaine tellement grotesque a pu s’exporter dans d’autres cultures, ce qui serait abominable. Mais c’est de l’horreur ! C’est notre métier (rires).

 

American Nightmare 5 : Sans limites

(James DeMonaco)

 

 

American Nightmare 5 : Sans limites



Par Réagir


Derniers commentaires


Les commentaires sur ce sujet sont fermés.


Films Actu - Toute l'actualité du film : Cinéma, DVD, Blu-Ray et Série TV. Critique de films, trailer, bande annonce, sorties vidéo, streaming & fonds d'écran

 © 2007-2021 Filmsactu .com. Tous droits réservés. Reproduction interdite sans autorisation.

Réalisation Vitalyn

Filmsactu.com est édité par Mixicom, société du groupe Webedia.