FilmsActu.com



"Etre Jean-Claude Van Damme ne doit pas être évident" interview Julien Leclercq

Julien Leclercq (Braqueurs) est de retour sur nos écrans avec La Terre et le Sang, film d'action à l'ancienne, brut et concis, entre le western rural et le home invasion bourrin.
 
L'arrivée de la Terre et le Sang directement sur Netflix a été l'occasion pour FilmsActu d'avoir une longue discussion avec le réalisateur à propos de sa collaboration avec le géant du streaming, à propos du cinéma de genre en France, de sa passion pour le cinéma d'action.... 
 
On en profité pour revenir sur Lukas, son précèdent film avec Jean-Claude Van Damme et lui soutirer quelques confidences sur ses sept semaines de tournage en Belgique avec la star du highkick.
 
Lukas
 
Que gardes-tu de ta collaboration avec Jean-Claude Van Damme ?

Julien Leclercq : Van Damme, c’est génial. Le tournage de Lukas a été incroyable. Deux jours avant, je me suis dit "il va me faire chier". Tout ce qu’il avait autour, les agents, les managers, la taille de la caravane... il y avait trop d’entourage néfaste. Je suis allé le voir pour lui dire, « tu sais Jean-Claude la star c’est le film. Il n’y aura rien de plus fort que le film ». Il y a eu un blanc, je me suis dit que  mj'allais me prendre une droite. Mais il m’a dit « ok. Tu as raison ». Je lui ai dit « fais moi confiance. Si tu me fais confiance et que tu m’écoutes et qu’on le fait à ma sauce tu seras super dans le film ». Il a passé les 7 semaines sur un cube assis à côté de moi. Il était à l’écoute, il faisait même des cafés aux gens, il était dispo 24h sur 24. C’était dément. C’est ce souvenir là que je veux garder. On était en fusion totale pendant les 7 semaines.

On sent que c’est un personnage à part de son langage à sa manière de se comporter.
Oui mais moi qui ait vécu avec lui quelques temps, je me dis que cela ne doit pas être évident d’être Jean-Claude Van Damme. Dans le fond, c’est un vrai gentil, il ne dit jamais non à un autographe, il ne dit jamais non à un selfie. Au sein du tournage, il est dans ton équipe, on travaille, c’est un acteur mais dès qu’il sort du décor, c’est Van Damme. Je me souviens lui avoir demandé : « mais comment tu fais ? Cela te prend combien de temps par jour ? ». Sur le tournage, il signait une heure et demie par jour avec les fans, c’est lui qui va cadrer le selfie et il dit « mais je leur dois tout » et c’est sincère. Il me disait « Moi sinon j’aurai été prof de sports à Bruxelles. C’est grâce à eux que je suis devenu une star mondiale ». Le gérer depuis autant d’années doit être compliqué.

 

Lukas


Tu as été déçu par la réception commerciale de Lukas ?
Oui, c’est toujours pareil. Je n’aime pas l’appellation film de genre mais il n’y a pas eu d’ouverture en salles. C’est là où je me suis dit pour ce genre de films en France, c’est définitivement terminé en salles. Peut importe le sujet ou le cast. Mais la VOD et Canal+ ont fait explosé le film. Canal+ nous ont appelé, Lukas a été un carton. Ils l’ont retiré mi mars et il était sur la plateforme depuis septembre. C’est énorme. Comme je le disais tout à l’heure, dieu sait que j’adore les cinémas, je suis pote avec les exploitants mais Spielberg et Lucas avaient raison. Ils l’ont dit il y a 10 ans, je ne l’avais pas trop compris à l’époque, mais on est en plein dedans. Quand on leur avait demandé quel était l’avenir des cinémas, ils avaient dit "cela sera comme les cabarets au début du siècle". C’est à dire que tu vas payer très cher ton ticket, cela va durer un peu plus longtemps et tu vas t’en prendre plein la gueule. Je suis le premier à aller voir un film en THX Dolby 4DX mais la place est à 17 euros ! Comment font les familles ?

 

 

Tu arrives dans une forme premium de proposition de cinéma. Mais cela est cohérent avec quels films ? Tu vas voir Star Wars, Avengers, ou un concert. Tu ne vas pas aller voir des films d’auteurs que tu peux voir dans un circuit d’auteurs. Notre circuit cinéma s’américanise et se formate. Cela fait un gap avec ce que peuvent te proposer les plateformes à la maison ou d’un coup tu découvres Uncut Gems avec Adam Sandler qui est IN-CRO-YABLE. Des claques d’indépendant comme ça, j’en redemande et les plateformes veulent se faire un premium dans ce registre. Cela rabat les cartes sainement par rapport à l’industrie. C’est top. Cela permet à des jeunes metteurs en scène d’éclore avec des films de genre qui ne seraient peut-être jamais sortis en salles en France. C’est une vraie chance. Netflix s’en fout d’où tu viens, de la star de ton film, l’important c’est le film. Ce qu’ils veulent c’est du bon contenu. Vu qu’ils vendent le film à l’international, ils s’en foutent de qui tu choisis en lead. J’avais carte blanche sur la Terre et la Sang. C’est génial.  
 
 
Notre rencontre avec Van Damme et Julien Leclercq à la sortie de Lukas.
 

 

 

La Terre et le sang



Par 3 commentaires


Derniers commentaires
Par Toura il y a 3 mois
Bonjour sava bien
Répondre
-
voter voter


Par Turin il y a 3 mois
Bonjour . Des acteurs qui nous manques sur le grand écran car ils n y en a plus des comme eux bien dommage. les personnes qui critique c est plutôt de la jalousie nous vivons dans une drôle de société bien dommage car la vie est belle
Répondre
-
voter voter


Par Maignien il y a 3 mois
Très belle interview de jcvd sur son nouveaux film j aime beaucoup la personne en lui même et l acteur il a toujours la forme il fait parti des mes acteurs préféré comme bruce lee chuk norrris
stallon et chwarzenegér bien cordialement

Répondre
-
voter voter


>> Voir les 3 réponses dans le forum


Gagnez du temps et des points de réputation :


*





Films Actu - Toute l'actualité du film : Cinéma, DVD, Blu-Ray et Série TV. Critique de films, trailer, bande annonce, sorties vidéo, streaming & fonds d'écran

 © 2007-2020 Filmsactu .com. Tous droits réservés. Reproduction interdite sans autorisation.

Réalisation Vitalyn

Filmsactu.com est édité par Mixicom, société du groupe Webedia.