FilmsActu.com



Top 20 : Les Meilleurs Films de  l'année 2014

L'année n'est pas totalement terminée mais rien n'empêche de dresser une première esquisse du très riche paysage cinématographique 2014. Comme pour les pires films de l'année, nous avons recueilli les avis des spectateurs et critiques américains, d'horizons et de genres variés, pour déterminer les 20 meilleurs pellicules en cette "mi-saison" 2014. La première chose qui saute aux yeux est le nombre de suites réussies que 2014 nous a offertes. Côté baston avec The Raid 2, sur la scène gore indé avec le monstrueux Dead Snow 2, ou Dragon 2 qui offre une jolie suite au déjà très bon film d'animation de chez Dreamworks, même Captain America a eu droit à une séquelle en tous points supérieure à l'original (et qui aurait pu figurer sur cette liste si l'année n'avait pas été aussi chargée). Le reste de la liste - car ceci n'est en aucun cas un classement, les différences de genre rendant inepte toute échelle de valeur - est équitablement composé de drames poignants, de thriller brutaux et de comédies noires. Avec un soupçon de zombies nazis...

 

Top 20 : Les Meilleurs Films de  l'année 2014 !

 

BoyhoodBoyhood : La plus grande des aventures n'est pas forcément celle qui mène à des territoires inconnus, à des contrées inexplorées. Non, la plus grandes des aventures est celle que chacun de nous entreprend au quotidien, ce chemin que l'on poursuit chaque jour sans la moindre conscience de l'épopée unique qu'il représente. C'est cette histoire que raconte Boyhood. Celle de Mason, 6 ans au début du film, mais c'est surtout notre histoire à tous. Car Richard Linklater, le réalisateur de la trilogie des « Before » (Before Sunrise, Before Sunset et Before Midnight), ne traite pas ici de l'évolution d'un enfant au sein d'une famille séparée. Avec Boyhood, son propos est bien plus universel que cela. Il est question de la fuite inexorable du temps, de ces opportunités qui nous tombent dessus et de ces occasions manquées, de ce qui aurait pu être et de ce qui est finalement, de toutes ces petites choses qui balisent la route de la quiétude de l'enfance au fracas de l'adolescence. Plus qu'un projet de longue haleine qui mène un réalisateur et ses acteurs à se réunir avec une précision d'horlogerie sur douze années, Boyhood est un témoignage nécessaire sur l'enfance, une œuvre d'utilité publique. Sortie française le 23 juillet 2014

 


Synopsis : Chaque année, durant 12 ans, le réalisateur Richard Linklater a réuni les mêmes comédiens pour un film unique sur la famille et le temps qui passe. On y suit le jeune Mason de l’âge de six ans jusqu’ à sa majorité, vivant avec sa sœur et sa mère, séparée de son père. Les déménagements, les amis, les rentrées des classes, les premiers émois, les petits riens et les grandes décisions qui rythment sa jeunesse et le préparent à devenir adulte...
 

The Raid 2The Raid 2 : Le premier Raid, sous-titré "Redemption", nous avait fait l'effet d'une claque dans le visage. Sa conception sensorielle des arts martiaux, sa violence primale poussée à l'extrême, mise en image à la Hollywoodienne et son rythme très soutenu étaient autant de points forts qui démarquait le huis clos de Gareth Evans de la concurrence. Avec cette suite, le réalisateur s'est donné les moyens de ses ambitions. Plus long, plus profond et plus ambitieux que son prédécesseur mais toujours aussi intense qu'original dans son approche des scènes de combat, The Raid 2 : Berandal est la suite que l'on espérait et sûrement le film d'action de l'année. Sortie française le 23 juillet 2014.

 

 

Synopsis : Après un combat sans merci pour s’extirper d’un immeuble rempli de criminels et de fous furieux, laissant derrière lui des monceaux de cadavres de policiers et de dangereux truands, Rama, jeune flic de Jakarta, pensait retrouver une vie normale, avec sa femme et son tout jeune fils…. Mais il se trompait. On lui impose en effet une nouvelle mission : Rama devra infiltrer le syndicat du crime, où coexistent dans une sorte de statu quo mafia indonésienne et yakusas. Sous l’identité de « Yuda », un tueur sans pitié, il se laisse jeter en prison afin d’y gagner la confiance d'Uco, le fils d'un magnat du crime indonésien - son ticket d’entrée pour intégrer l’organisation. Sur fond de guerre des gangs, il risquera sa vie dans un dangereux jeu de rôle destiné à porter un coup fatal à l’empire du crime. 
 

CalvaryCalvary : L'incroyable prouesse de la nouvelle comédie noire de John Michael McDonagh est de parvenir à faire rire avec sujet aussi lourd que les abus sur mineurs perpétrés par des prêtres. Ce tour de force, Calvary le doit à un humour très british qui ne sacrifie jamais l'épaisseur des personnages sur l'autel de la blague facile. C'est cet habile mais fragile équilibre entre drame et comédie qui fait toute la valeur de Calvary, une nouvelle réussite pour le duo John Michael McDonagh / Brendan Gleeson, 3 ans après L'Irlandais. Sortie française le 26 novembre 2014

 


Synopsis : Après avoir été menacé lors d'une confession, un prêtre se doit de combattre le mal qui gangrène sa petite ville irlandaise.


Les poings contre les murs
 

Les Poings Contre les Murs : Jack O'Connell est l'homme à consulter lorsqu'il s'agit d'incarner une jeunesse difficile à l'écran. A cet égard, Les Poings Contre Les Murs pourrait faire figure de suite à l'histoire de Cook, l'adolescent rebelle qu'il incarnait dans les saisons 3 et 4 de la série Skins (mais avant la très décevante saison 7). Dans ce huis clos carcéral signé David Mackenzie (Perfect Sense), l'acteur britannique fait ce qu'il sait faire de mieux, c'est-à-dire exsuder la violence et la jeter à la face de l'autorité dans un film dur, sans concession, mais bien plus fin qu'il n'y paraît. Sortie française le 4 juin 2014.

 

 

Synopsis : Eric est un jeune délinquant violent prématurément jeté dans le monde sinistre d’une prison pour adultes. Alors qu’il lutte pour s’affirmer face aux surveillants et aux autres détenus, il doit également se mesurer à son propre père, Nev, un homme qui a passé la majeure partie de sa vie derrière les barreaux. Eric, avec d’autres prisonniers, apprend à vaincre sa rage et découvre de nouvelles règles de survie, mais certaines forces sont à l’œuvre et menacent de le détruire..
 

71 Belfast71 Belfast : Jack O'Connell est décidément l'homme à surveiller ces temps-ci. Tout juste sorti des geôles puantes du huis-clos carcéral de David MacKenzie, Les Poings Contre les Murs - lui-aussi dans la liste, et avant de tenir le haut de l'affiche dans le « Invincible » d'Angelina Jolie (sortie le 15 janvier prochain), l'acteur anglais incarne une jeune recrue fraîchement sorti du camp d'entraînement et balancé au cœur de l'enfer de Belfast en 1971 - dans les premiers mois de la campagne militaire des IRA – dans le survival-thriller 71 Belfast de Yann Demange. Les critiques qui ont eu la chance de visionner ce premier long-métrage du réalisateur de la très bonne mini-série Dead Set lors des différents festivals où il a été présenté, louent son impact et son « réalisme absolu ». Indiewire le compare à plusieurs reprises à Full Metal Jacket, notamment dans sa façon de lier le féroce entraînement des soldats à ces conséquences plus terribles encore sur le champ de bataille. The Daily Telegraph qui a pu découvrir 71 Belfast à la dernière Berlinale - nommé dans 9 catégories - évoque la prestation sans « fausse note » de Jack O'Connell, « excellent, comme d'habitude ». Sortie française le 29 octobre prochain

 


Synopsis : Belfast, 1971. Tandis que le conflit dégénère en guerre civile, Gary, jeune recrue anglaise, est envoyé sur le front. La ville est dans une situation confuse, divisée entre protestants et catholiques. Lors d’une patrouille dans un quartier en résistance, son unité est prise en embuscade. Gary se retrouve seul, pris au piège en territoire ennemi. Il va devoir se battre jusqu'au bout pour essayer de revenir sain et sauf à sa base.


Mommy

 

Mommy : Prix du Jury mérité au festival de Cannes cette année, le drame canadien Mommy de Xavier Dolan (J'ai tué ma mère) avec la formidable Anne Dorval est un portrait coup de poing d'une famille mono-parentale dysfonctionnelle. Diane, la cinquantaine tassée, élève seule un adolescent atteint de TDAH - Trouble Déficit de l’Attention Hyperactivité (Antoine-Olivier Pilon, juste excellent), dépassée par la tâche, elle essaye avec l'aide de la voisine d'en face, Kyla (Suzanne Clément), d'éviter le placement de ce dernier dans une unité médicale spécialisée. Mommy est un hymne exaltant à la gloire de toutes les mamans, surtout de celles qui doutent. Cinéaste accompli à seulement 25 ans, Xavier Dolan insuffle une poésie touchante à chacun de ses plans, une puissance incroyable à ses images. Une chose est certaine, cette relation houleuse et fusionnelle entre une mère et son fils vous marque pour longtemps. Sortie française le 8 octobre 2014

 

 

Synopsis : Une veuve mono-parentale hérite de la garde de son fils, un adolescent TDAH impulsif et violent. Au coeur de leurs emportements et difficultés, ils tentent de joindre les deux bouts, notamment grâce à l’aide inattendue de l’énigmatique voisine d’en face, Kyla. Tous les trois, ils retrouvent une forme d’équilibre et, bientôt, d’espoir.

 

WhiplashWhiplash : Est-il encore besoin de présenter Whiplash, le premier long métrage de Damien Chazelle acclamé cette année de Cannes à Sundance ? On dit de lui qu'il est le Full Metal Jacket de la musique. Qu'aux camps d'entraînement des G.I.'s se substituent les salles de répèt' feutrées et cloisonnées et que le sadique Sergent Instructeur Hartman du film de Stanley Kubrik a trouvé un digne remplaçant en la personne de l'intraitable professeur Terrence Fletcher (J.K. Simmons). Whiplash est à voir ne serait-ce que parce que les thrillers psychologiques avec le monde de la batterie comme toile de fond, ça ne court pas les cinémas. Sortie française le 24 décembre prochain.

 


Synopsis : Andrew, 19 ans, rêve de devenir l’un des meilleurs batteurs de jazz de sa génération. Mais la concurrence est rude au conservatoire de Manhattan où il s’entraîne avec acharnement. Il a pour objectif d’intégrer le fleuron des orchestres dirigé par Terence Fletcher, professeur féroce et intraitable. Lorsque celui-ci le repère enfin, Andrew se lance, sous sa direction, dans la quête de l’excellence...


À voir aussi
4 Empire dévoile son TOP 301 des meilleurs films de tous les temps !
2 Cinéma Indépendant : les meilleurs films de l'année 2013
11 Classement : les meilleurs Films Francais de l'Année 2013
9 Classement : les 20 meilleurs films de l'Année 2013

Derniers commentaires
Par Djorelse il y a 5 an(s)

likeSmall
LeMoi a écrit:Il reste encore plus de 3 mois et on sort déjà le top 2014 ? Bizarre...
c les ricains qui font des tops a mi saison

Répondre
-
voter voter


Par LeMoi il y a 5 an(s)

likeSmall 34
Il reste encore plus de 3 mois et on sort déjà le top 2014 ? Bizarre...
Répondre
-
voter voter


>> Voir les 2 réponses dans le forum


Gagnez du temps et des points de réputation :


*




Films de Super Héros

Les dernières news

Vidéos à ne pas manquer

Jeux Concours

Newsletter FilmsActu


Films Actu - Toute l'actualité du film : Cinéma, DVD, Blu-Ray et Série TV. Critique de films, trailer, bande annonce, sorties vidéo, streaming & fonds d'écran

 © 2007-2019 Filmsactu .com. Tous droits réservés. Reproduction interdite sans autorisation.

Réalisation Vitalyn

Filmsactu.com est édité par Mixicom, société du groupe Webedia.