FilmsActu.com


Kill Me Please

Notre avis
7 10

Drame burlesque empruntant énormément à C'est arrivé près de chez vous, Kill Me Please est une sorte de best of qui réunit le fleuron de la belge-touch, n'hésitant pas à jouer avec les cassures de ton les plus barbares. A la fois super glauque et capable de nous arracher quelques francs fous rires, le film est clairement une expérience à part. L'art de réchauffer les esprits avec le thème le plus glacial...

Découvrez ci-dessous la critique Kill Me Please


Critique Kill Me Please

Critique Kill Me Please

 

Il y a des carrières que l'on pourrait qualifier d'un peu volte-face. C'est le cas de celle d'Olias Barco qui avait signé Snowboarder (sorte d'Extrême Limite qui a laissé tout le monde indifférent) avant d'être oublié pendant sept ans. Après un film clipesque pour djeunz sans intérêt, le cinéaste rebondit de façon franchement étonnante. Dans l'absolu, il n'est pas certain qu'il racle une popularité démentielle avec son Kill Me Please, mais la satisfaction du cinéphile sera tout autre. Parti se réfugier dans la sainte patrie Belgique, le réalisateur s'est imprégné du paysage audiovisuel local, avec son caractère bien à part. Ce genre de cinéma autre auquel nos compatriotes Delepine et Kervern ont déjà succombé et qui n'est bien évidemment pas sans nous rappeler le culte C'est arrivé près de chez vous, auquel il emprunte sa copie granuleuse, ses personnages un peu freaks, son état d'esprit borderline, son ton documentarisé mais surtout son producteur et quelques unes de ses têtes. On est bien loin des planches de snowboard !

 

Critique Critique Kill Me Please

 

Amateurs de Pic-pic et André, Mr Manatane, Panique au Village, Bouli Lanners ou Bruce Ellison, vous êtes ici chez vous ! Et bien plus encore si le macabre vous amuse puisqu'il est ici question d'une clinique spécialisée dans le suicide médicalement assisté et de ses improbables patients. Déprimés, condamnés, célibataires endurcis, psychopathes ou stars en bout de parcours composent donc la communauté à la fois folle et glauque de ce microcosme reclus, sous la coupe d'un Aurélien Recoing à la fois docteur et croque-mort. Comme un fait exprès, Benoit Poelvoorde y incarne le rôle le plus sombre, presque autobiographique (un acteur névrosé qui ne voit pas la célébrité comme un épanouissement), histoire de jouer avec la juxtaposition de l'humour comme une partie de bonneteau. On rigole parfois très fort, mais pas vraiment là où l'on s'y était préparé...

 

Critique Critique Kill Me Please

 

Kill Me Please aurait pu se contenter de rire de la mort, mais c'eut été trop facile. Le film privilégie les tonalités multiples, tantôt graves, tantôt légères, mélangeant comme une mélasse les cassures de caractères pour jouer avec le malaise comme un jokari. Ce qui aurait pu s'apparenter à une farce prend plutôt la forme d'un drame burlesque. Parce qu'il n'y a finalement rien de plus triste qu'une personne tellement désespérée qu'elle préfère en finir avec la vie, et que les situations dans lesquelles elle est plongée n'en deviennent que plus divertissantes. Imaginez le Jacques Brel de L'Emmerdeur, multiplié en une série de clones... Si l'on ajoute à cela une intrigue secondaire semi-policière et totalement délirante, qui bascule dans un survival totalement incongru dans son dernier acte, Kill Me Please dispose de suffisamment d'atouts pour maintenir l'attention...



Par


À voir aussi
C’est arrivé près de chez vous
ETRANGE FESTIVAL : Panique au village
Louise-Michel
Mammuth

Kill Me Please

Les dernières news
Kill Me Please
C'est arrivé près de Namur

La Horde
Le film de zombies signé Yannick Dahan s’offre un rattrapage en HD

Vidéos à ne pas manquer

Jeux Concours

Newsletter FilmsActu


Depuis 2007, FilmsActu couvre l'actualité des films et séries au cinéma, à la TV et sur toutes les plateformes.
Critiques, trailers, bandes-annonces, sorties vidéo, streaming...

Filmsactu est édité par Webedia
Réalisation Vitalyn

© 2007-2022  Tous droits réservés. Reproduction interdite sans autorisation.