FilmsActu.com

Un Jour

Le 23/08/2011 à 00:01
Par
Notre avis
10 10

Tiré du roman éponyme de David Nichols, Un jour est tout simplement le plus beau film de l'année, celui qui met tout le monde d'accord grâce à ce petit supplément d'âme qui fait souvent la différence dans ces films où l'émotion est reine. Un film qui succède aux dernières pépites du genre que sont 500 jours ensemble, Away We Go ou encore Blue Valentine. Le film à voir impérativement à deux, histoire de mettre un peu de soleil dans une de ces grises journées qui nous plombent notre été. Découvrez ci-dessous notre critique du film Un Jour (One Day) de Lone Scherfig. 


Critique du film Un Jour (One Day) de Lone Scherfig
Critique du film Un Jour (One Day) de Lone Scherfig

A la fin de cet été 2011, l'auteur de ces lignes a envie de vous livrer en toute sincérité ce qu'il a sur le cœur. Pour faire simple : ras le bol des blockbusters ! Voilà, c'est dit. Entre les X-Men, Transformers, Green Lantern, Cowboys et envahisseurs, Super 8, La planète des singes, Captain America, Conan ou encore Pirates des caraïbes, on commence à en avoir soupé des effets spéciaux, des explosions, des super-héros et des extra-terrestres. Attention, on ne dit qu'il s'agit là de mauvais film, loin s'en faut. Mais vous savez, c'est un peu comme à la fin des vacances de Noël, lorsqu'on vient de passer deux semaines à manger du fois gras, de la dinde, du gigot et à boire du bon vin et du champagne, et qu'on a qu'une seule envie : une petite salade avec un zest de vinaigrette. Là, en cette fin de mois d'août, même les grands amateurs de blockbusters ne pourront pas nier qu'ils ont envie de laisser les effets pyrotechniques de côté et voir quelque chose de plus simple, de plus palpable. Et c'est là qu'arrive Un jour, le film de Lone Scherfig. Tiré du roman éponyme de David Nichols, Un jour est tout simplement LA romance de l'année, celle qui met tout le monde d'accord grâce à ce petit supplément d'âme qui fait souvent la différence dans ces films où l'émotion est reine. Un film qui succède aux dernières pépites du genre que sont 500 jours ensemble, Away We Go ou encore Blue Valentine. Le film à voir impérativement à deux, histoire de mettre un peu de soleil dans une de ces grises journées qui nous plombent notre été.

 

Critique du film Critique du film Un Jour (One Day) de Lone Scherfig (One Day) de Lone Scherfig

 

Un jour, c'est l'histoire d'une rencontre entre un jeune homme nommé Dexter (Jim Sturgess) et une jeune fille répondant au doux nom d'Emma (Anne Hathaway) à la fin des années 80. En nous faisant voyager à travers les âges, le film nous montre l'évolution (sociale, mentale, morale, sentimentale) de ces deux êtres et de leur relation. A la manière de l'idylle d'Harry Burns et de Sally Albright, celle d'Emma et Dexter oscille en fonction des marées. Elle subit les aléas du temps. Un jour, ou lorsqu'amour et amitié, bonheur et tristesse, joies et déceptions dansent une valse de vingt ans. Et en vingt temps. Car le film n'a pas la narration classique de la comédie romantique. En se focalisant sur une journée par an durant deux décennies (et en éclipsant donc les 364 autres jours de l'année des deux protagonistes de l'histoire), le film de Lone Scherfig raconte cet amour en autant qu'il le dissimule. Et ce, sans jamais frustrer le spectateur, preuve que le micro est souvent plus révélateur que le macro. Preuve également qu'une vie peut parfois se résumer à une succession d'instantanés. De saynètes aux conséquences diverses. De mauvais choix ou au contraire d'opportunités saisies aux bons moments.

 

En réalité, ce film montre surtout que de plusieurs portraits peut naitre un paysage, et qu'il faut souvent savoir prendre du recul pour mieux en apprécier la plénitude. C'est en cela qu'Un jour va plus loin que de nombreuses autres comédies romantiques : il ne se contente pas de poser l'Amour comme un objectif pour ses héros, mais il témoigne de l'importance de cet Amour dans leurs existences. Et c'est sans doute pour ça que l'histoire fait mouche. Les acteurs ont bien sûrs leur part de gloire dans cette réussite (Hathaway irradie l'écran pendant deux heures, tandis que Sturgess, malgré ses nombreuses tares, se révélera éminemment sympathique). La réalisatrice Lone Scherfig aussi, puisqu'on appréciera fortement que sa mise en scène très "évolutive" accompagne aussi bien le déroulement de l'histoire (à l'instar des couleurs d'une journée, l'image d'Un jour passe du bleu matinal à l'orange crépusculaire), que son utilisation très diégétique de la musique nous fasse immédiatement ressentir une certaine nostalgie et que ces choix de décors nous laissent avec des images plein les yeux (aaah, si la France pouvait être aussi bien filmée par nos réalisateurs...). Bref, avec toutes ses qualités, Un jour est tout simplement le plus beau film de l'année. 

 





À voir aussi
500 jours ensemble
01/01/1970, 01:00
Une nuit à New York
01/01/1970, 01:00
Quand Harry rencontre Sally
01/01/1970, 01:00
Valentine's Day
01/01/1970, 01:00


Depuis 2007, FilmsActu couvre l'actualité des films et séries au cinéma, à la TV et sur toutes les plateformes.
Critiques, trailers, bandes-annonces, sorties vidéo, streaming...

Filmsactu est édité par Webedia
Réalisation Vitalyn

© 2007-2022  Tous droits réservés. Reproduction interdite sans autorisation.